Conflits sociaux – Optimisme mesuré pour les infirmiers libéraux

mercredi 13 mai 2015

Les infirmiers libéraux pourraient signer un protocole d’accord de fin de conflit vendredi. Les conflits à l’Huilerie de Tahiti et au Gaz de Tahiti prennent le chemin d’un bras de fer entre les directions des sociétés et les syndicats. Les conséquences financières de la suspension des achats de coprah sont immédiates pour les coprahculteurs
 
 La situation pourrait se débloquer en fin de semaine pour les infirmiers libéraux qui envisagent de cesser leur mouvement de grève dès la signature d’un protocole de fin conflit prévue vendredi. Par contre, l’optimisme ne semble pas être de mise du côté du Gaz de Tahiti, qui a déposé un référé auprès du Tribunal du travail contre la CSIP pour « refus de négociations », ni de l’Huilerie de Tahiti qui pourrait entrer demain dans sa septième semaine de grève, avec la perspective d’un bras de fer pour ces deux conflits. Du côté du gouvernement, il ne faut pas s’attendre non plus à une intervention des ministres concernés par les conflits comme l’a affirmé le président Fritch à l’issue de sa rencontre avec les syndicats le 1er mai dernier : « J’aime mieux qu’on se rencontre avant les mouvements de grève que pendant. Lorsqu’on est à la grève, c’est que le dialogue est rompu. J’ai demandé aux ministres de ne pas rentrer dans les discussions de crise car ils seront là pour arbitrer au final ».
 
Pascal Martin
 
Lire plus sur les différents conflits dans La Dépêche de Tahiti de mercredi 11 mai ou au feuilletage numérique.
 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete