Conflits sociaux – Tout pour éviter un scénario catastrophe

    mercredi 27 mai 2015

    Le conflit au Gaz de Tahiti est entré dans son 21ème jour de grève. Les conséquences de la grève se font de plus en plus sentir dans la population. La déprogrammation du méthanier chargé de remplir les cuves de gaz bouleverse l’ensemble de l’approvisionnement de la zone pour les prochains mois

    Après 21 jours de grève, la situation est toujours bloquée à la société Gaz de Tahiti malgré les nombreuses rencontres et tentatives de négociations entre la direction et les représentants des syndicats CSIP et UTHP.
    S’il est encore trop tôt pour parler de véritable pénurie, la situation est extrêmement tendue dans les îles ainsi qu’à Tahiti et Moorea où les stations services ne sont plus approvisionnées depuis plusieurs semaines, seuls les magasins sont pour l’instant livrés par la société SDA. Cependant, il est certains qu’à terme, cette situation ne pourra se maintenir compte-tenu du faible nombre de bouteilles qui sortent de la production du site de Motu Uta. Pour les établissements prioritaires, comme le CHPF, ou ceux disposants de citernes, les livraisons qui s’effectuent par camion-citerne continent d’être effectuées, mais cette situation ne pourra être maintenue dans les prochaines semaines, puisqu’un seul chauffeur assure actuellement cette mission.
     
    Méthanier déprogrammé, risque de rupture d’approvisionnement
     
    A ces problèmes de livraisons aux particuliers, il faut ajouter celui infiniment plus problématique de la rupture éventuelle des livraisons de gaz par le méthanier qui assure l’approvisionnement toutes les 6 semaines du site de Motu Uta. Celui-ci a en effet été déprogrammé une première fois à cause de la grève. En effet, si le niveau de gaz disponible dans les deux cuves sphériques ne nécessitait pas leur remplissage à la date initialement fixée, pour cause de fonctionnement au ralenti de l’usine, il est toutefois prévu que le méthanier accoste de nouveau au terminal de déchargement de Gaz de Tahiti à la fin du mois de juin.
    A noter que ce changement de programmation n’est pas sans conséquences puisqu’il bouleverse l’ensemble de l’approvisionnement de la zone pour les prochains mois, avec un risque de rupture entre deux arrivages. Si ce risque se confirmait, ce serait tout simplement catastrophique pour la Polynésie puisque le pays serait totalement privé de gaz pendant six semaines, jusqu’à la prochaine rotation du méthanier.
    En attendant la rareté des bouteilles éveille chez certains la recherche du profit maximum et certaines personnes affirment avoir trouvé sur les réseaux sociaux des bouteilles à vendre au marché noir à un prix de 10 000 Fcfp (non vérifié). Du côté des magasins d’électroménager, la pénurie de gaz est plutôt vue comme une bonne chose, puisque les ventes de plaques chauffantes et de barbecue électriques ont sensiblement augmenté depuis le début de la grève.
     
     Pascal Martin

    Lire plus dans La Dépêche de Tahiti de mercredi 27 mai ou au feuilletage numérique.

     

    APRP – La grève continue et s’enlise comme au Gaz de Tahiti

    Rien de nouveau à l’APRP (Ateliers pour la réinsertion professionnelle des personnes handicapées) où le mouvement de grève qui a débuté le 18 mai dernier se poursuit sans qu’une solution au conflit ne semble se dégager des négociations entamées entre la direction et le syndicat CSIP. Rappelons qu’environ 70% des salariés de l’APRP sont en grève pour protester contre le plan social de la direction qui prévoit le licenciement de 6 salariés non cadres, dont deux agents d’entretien, deux responsables d’atelier, un responsable de production et un poste administratif. Selon la direction, le plan social envisagé serait la seule solution pour sauver l’APRP de la fermeture
     
     
     

    Tôt of 2015-05-27 13:23:00
    Pourquoi le gouvernement ne réquisitionne pas gaz de tahiti? Il a le droit mais visiblement il s'en fout de nous....
    HENRI 2015-05-27 10:41:00
    J'ai un bébé de 8 mois je dois le baigner à l'eau froide ainsi que mes deux autres enfants, j'économise ma seule bouteille de gaz qui me reste pour nous faire à manger. Je suis outrée que cette situation puisse profiter à certains au détriment de certains qui n'ont rien à voir avec ce conflit.
    flesblue 2015-05-27 09:40:00
    La population est à nouveau prise en otage d'un conflit qui ne la regarde pas. Les revendications sont assez floues et quand on interroge les gens dans la rue, personnes n'est capable de dire pourquoi cette grève à lieu. Cette accumulation de grèves depuis la fin des élections sénatoriales me semblent tout de même étrange, surtout à cette période de l'année. A qui profite tout çà ?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete