Habillage fond de site

Le Conrad Bora Bora Nui inauguré

mardi 2 mai 2017

conrad bora bora

Vendredi dernier, le nouveau 5 étoiles de Bora Bora a été inauguré. Il compte 114 villas, dont 86 sur pilotis. (Photo : Conrad Bora Bora Nui)


Après plus d’un an de fermeture, l’ancien Hilton Bora Bora Nui, complètement rénové, est devenu le Conrad Bora Bora Nui, une enseigne de luxe du groupe Hilton. Il s’est hissé à la catégorie 5 étoiles et a ouvert ses portes au public, le 1er avril. Vendredi dernier, c’était au tour des autorités politiques, de quelques membres du Conrad, de voyagistes de la place et de responsables de Tahiti tourisme de participer à l’inauguration et de découvrir ce nouveau fleuron du tourisme polynésien, propriété de Louis Wane.

Vendredi 28 avril, un charter Air Tahiti a été affrété par la chaîne hôtelière Conrad Bora Bora Nui avec à son bord une cinquantaine de personnes : directeurs des banques, divers représentants du tourisme, d’agences de voyages et de compagnies aériennes de la place, ainsi que quelques membres de la direction générale de la marque Conrad et la presse locale qui ont rejoint sur place la famille Wane et les autorités du Pays, arrivées un peu plus tôt dans la matinée, le président du Pays Édouard Fritch, Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement, et Nicole Bouteau, la ministre du tourisme, afin d’inaugurer et de découvrir ce nouveau resort cinq étoiles, réouvert il y a un mois au public.

À cette occasion d’ailleurs, tous les clients de l’hôtel se sont vu remettre un collier de tiare et ont été, le temps d’une demi-journée, les invités de l’hôtel.

Après avoir inauguré les lieux en coupant le traditionnel collier de tiare, le maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang et M. Bouissou ont salué, dans leur discours, l’esprit visionnaire du propriétaire Louis Wane, qui, là où se tenaient des cailloux il y a une quinzaine d’années, offre aujourd’hui l’un des “trois plus beaux resorts de Bora Bora” aux côtés du St Regis et du Four Seasons.

 

Une rénovation complète

 

“Quand on voit ce site transformé, on peut dire qu’il y a eu un miracle”, a souligné le maire de l’île, qui en a également profité pour annoncer que Bora Bora venait de recevoir le premier prix “Destination smart du monde”, qui récompense la beauté d’un site et son engagement pour l’environnement.

Adossé au motu To’opua, face au lagon et à l’océan, le long d’une plage de sable longue de 800 mètres, le resort a été complètement rénové après sa fermeture définitive le 1er septembre 2016 pour des travaux dont le montant est supérieur à 3 milliards de francs.

“C’est un tout nouvel hôtel, les services et la qualité ne sont pas les mêmes. On a diminué la capacité afin de créer un kids club et une salle de fitness. Des piscines, deux restaurants ont été ajoutés, ce qui nous permet d’offrir plus de prestations”, explique Jean Duc, son directeur général, arrivé il y a trois mois après une carrière à la direction des ressources humaines puis à la direction opérationnelle en Europe dans la distribution et l’hôtellerie de luxe, notamment à l’Hôtel de la Cité Concorde à Lyon, au moment de sa reprise par le groupe InterContinental.

D’une capacité totale de 300 personnes, l’hôtel compte désormais 114 villas, dont 86 sur pilotis avec deux hébergements de haute catégorie : deux pilotis “royal” d’une superficie de 150 m2 et deux suites présidentielles à étage de 300 m2.

“Pour les villas, l’idée était d’agrandir la baie vitrée et la terrasse, mettre le lit au milieu et d’avoir un 16/9 sur le lagon, juste devant le lit avec un grand dressing, une grande salle de bains. Cet hôtel allie espace et modernité tout en maintenant la culture polynésienne”, précise Daniele Venuti, le directeur commercial et marketing.

L’offre en restauration a également été élargie avec six restaurants et bars, dont un semi-immergé, proposant une cuisine variée d’origine internationale (française, américaine, italienne, polynésienne, indienne…), ainsi qu’un restaurant chinois, dont le chef vient tout juste d’arriver de Chine.

Pour se détendre, les clients ont à disposition le spa, situé à flanc de colline, qui a été agrandi et jouit d’une magnifique vue sur le motu et sur le lagon, ainsi qu’un minigolf, des vélos, des kayaks…

“On a fait un très joli mois d’avril, qui était le mois d’ouverture avec pratiquement 80 %”, poursuit le directeur de l’hôtel.

“On est pratiquement toujours complet en mai. Les mois de juin, août et septembre s’annoncent également très bons avec un fort taux de remplissage et un prix moyen beaucoup plus haut que ne l’était celui du Hilton. Les résultats sont encourageants et le retour de satisfaction de la clientèle est excellent. Lorsqu’ils quittent l’hôtel, ils nous disent qu’ils ont apprécié le site, la gentillesse et l’accueil des Polynésiens.”

CL Augereau

 

Jean Duc, directeur général, et Daniele Venuti, directeur commercial et marketing : “La clientèle visée est la clientèle de tourisme de luxe”

jean duc daniele venuti

 

Quel est l’atout du Conrad par rapport à ses concurrents ?

Jean Duc : “C’est l’hôtel en lui-même, parce qu’il est d’une qualité qui est de très haut de gamme, les prestations, la restauration, la qualité de formation des salariés sur des standards de luxe supérieur au Hilton est un tout qui fait que cet hôtel, est à mon avis ce qui se fait de plus luxueux en Polynésie.”

Quelle est la clientèle ciblée ?

Jean Duc : “La clientèle visée est la clientèle de tourisme de luxe, internationale. Aujourd’hui, la majorité d’entre elle est américaine. Ensuite, elle est japonaise, chinoise, européenne (France, Italie, Espagne)… L’âge des clients est très variable. Pour le Japon, on a une clientèle importante de gens qui sont en voyage de noces. Les Américains sont plus âgés et viennent se reposer.”

Et pour les résidents ?

Jean Duc : “Il y a toujours eu une tarification favorable pour les résidents et il y en aura toujours. Ensuite, c’est sous réserve de disponibilités.”

 

Quelle a été l’embauche locale ?

Daniele Venuti : “Le Hilton employait 180 personnes, le Conrad emploie bientôt 250 personnes. On propose plus de services. Par exemple, le ‘in villa host’, une conciergerie privée pour certaines catégories de chambre. L’embauche s’est réalisée dans tous les services, dans la restauration et les chambres. On a deux salariés par chambre.”

 

 

Nicole Bouteau, ministre du Tourisme : “Bora Bora se met au standing international”

nicole bouteau

Que pensez-vous de ce nouveau resort ?

Ils ont nettement développé la qualité de services, de standing. Il y a une vraie transformation de l’hôtel. Comme disent les Américains, ils ont “upgrade”. Les aménagements extérieurs sont superbes. Au niveau du tourisme en Polynésie, la demande est là. C’est une clientèle à haut revenu et c’est cette qualité de visiteurs que nous recherchons. (…) Bora Bora se met au standing international !

Que disent les derniers chiffres du tourisme au fenua ?

Quand on fait le cumul des deux premiers mois de l’année, on augmente en nombre de visiteurs (c’est-à-dire en touristes en hébergement terrestre et en hébergement flottant), mais on baisse en hébergement terrestre. Cela s’explique par des hôtels en rénovation, notamment sur Bora, et un hôtel en moins sur Tahiti, ainsi que l’hôtel Tahiti Nui, à Papeete, qui est fermé à cause des intempéries jusqu’à la fin de l’année. Globalement, le nombre de visiteurs, c’est la croisière qui permet de le faire progresser.

 

conrad

Photo de famille des propriétaires qui, à l’occasion de l’inauguration, ont convié aussi tous les clients de l’hôtel. (© Claire-Lise Augereau)

conrad

Sur le ponton qui mène au resort, le traditionnel collier de tiare a été coupé. (© Claire-Lise Augereau)

conrad

Lors de son discours, le maire de l’île en a profité pour annoncer que Bora Bora venait de recevoir le premier prix Destination Smart du monde. (© Ckaure-Lise Augereau)

LEG5 crédit Conrad Bora Bora Nui

Les bungalows ont complètement été refaits, réagencés et des piscines ont été ajoutées. (© Conrad Bora Bora Nui)

conrad

Le Conrad Bora Bora Nui se positionne aux côtés du St Regis et du Four Seasons. (© Claire-Lise Augereau)

conrad

Les clients ont le choix entre la magnifique piscine ou l’eau cristalline et particulièrement poissonneuse du lagon. (© Claire-Lise Augereau)

LEG8 bis crédit Conrad Bora Bora Nui

L’intérieur d’une suite présidentielle. (© Conrad Bora Bora Nui)

Conrad

Le resort compte deux suites présidentielles à étage, chacune d’une superficie de 300 m2. (© Claire-Lise Augereau)

Conrad

L’offre en restauration est variée. Ici, Iriatai, le restaurant de cuisine française. (© Claire-Lise Augereau)

Conrad

Le Conrad Bora Bora Nui allie le charme polynésien aux standards de luxe du groupe Conrad ; ce dernier compte 29 hôtels dans le monde et projette d’ouvrir de nouveaux établissements d’ici la fin de l’année. (© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD

(© Claire-Lise Augereau)

CONRAD Danseuse

(© Claire-Lise Augereau)

conrad danseuse

(© Claire-Lise Augereau)

conrad

(© Claire-Lise Augereau)

 

15
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete