Conseil des ministres – Coups de pouce à l’agriculture et au tourisme

mercredi 17 juin 2015

Le conseil des ministres a examiné ce mercredi  l’attribution d’une subvention exceptionnelle au GIE Tahiti Tourisme. Il lui a octroyé une subvention exceptionnelle de 800 millions Fcfp pour financer les actions de promotion, de communication, d’accueil, d’information et d’animation de l’année 2015.
Il s’agit de renforcer le positionnement marketing global de la destination « Polynésie française » sur les marchés cibles, en étroite collaboration avec le ministère en charge du tourisme ; de la mise en œuvre du plan d’actions annuel arrêté en concertation avec le ministère en charge du tourisme et adopté par les instances de gouvernance du GIE Tahiti Tourisme, afin d’atteindre l’objectif de 200 000 touristes au 31 décembre 2015.

Le ministre de l’Agriculture, de l’artisanat et du développement des archipels, Frédéric Riveta, a proposé au conseil des ministres l’attribution d’aides financières à des organisations agricoles.
Ainsi, des aides à la relance agricole (dispositif ARA) ont été attribuées à différentes coopératives agricoles pour le développement de leurs activités d’élevage apicole et bovin, ainsi qu’à différentes entreprises pour des investissements en équipements et machines agricoles.  
Ces aides A.R.A. représentent aujourd’hui le principal outil réglementaire permettant d’octroyer des subventions aux professionnels du secteur agricole.  Ce dispositif vise en grande partie à soutenir l’investissement des exploitations agricoles pour en assurer la pérennité et le développement.

Il a été question également, lors de ce conseil des ministres, de la délibération visant à la mise en place d’une procédure de déclaration douanière simplifiée applicable à certains envois postaux déclarés à l’exportation (délibération n°2015-14 APF du 7 mai 2015).
Jusqu’à l’adoption de cette nouvelle réglementation, il n’existait pas de procédure simplifiée. Toute formalité à l’export nécessitait ainsi le dépôt d’une déclaration d’exportation dite DAUP modèle E100. Une déclaration qui devait obligatoirement être effectuée par un commissionnaire en douane.
Dès lors, les envois d’origine polynésienne, d’un poids n’excédant pas 30 kilos, dont la valeur est inférieure ou égale à 450 000 Fcfp et qui ne sont pas soumis à une taxation particulière (perles, monoï…) peuvent désormais être exportés à partir des îles, via les agences de l’OPT, sans avoir à passer par un commissionnaire en douane, ni par l’unité banalisée de dédouanement de la CCISM.
Cette mesure est particulièrement bénéfique pour les artisans des îles éloignées qui seront sensiblement allégés en formalités à remplir (l’imprimé CN 23 sera renseigné avec le concours des agences de l’OPT), amélioreront leurs délais d’expédition et proposeront des prix plus compétitifs à leurs clients situés à l’étranger.

L’indice des prix à la consommation est en hausse de 0,1 % en mai 2015 et s’établit à 107,85. Il est en baisse de 0,1 % sur les 12 derniers mois. L’indice ouvrier augmente, lui, de 0,4 %.

Enfin, les ministres ont étudié la convention cadre pluriannuelle n°40-14 du 10 mars 2014 portant sur le concours de l’Etat au financement des investissements prioritaires de la Polynésie française pour la période 2014-2016. Elle  prévoit d’être accompagnée de conventions annuelles précisant, pour chaque exercice, les montants alloués au titre de la participation financière de l’Etat, ainsi que la liste des opérations programmées.
Dans ce cadre, la présente convention annuelle 2015 a pour objet de valider la participation financière de l’Etat à hauteur d’environ 3,411 milliards Fcfp (28 590 392,90 €), au titre d’une première partie de la programmation 2015 du dispositif, correspondant à une enveloppe de projets de 4,265 milliards Fcfp environ.
Comme suite aux préconisations de l’Administrateur Général des Finances Publiques relatives à l’application des articles 169 et 170-1 de la loi organique portant statut d’autonomie de la Polynésie française, le présent projet de convention doit être soumis à l’approbation préalable de l’Assemblée de la Polynésie française.

Lire ci-dessous l’intégralité du compte-rendu du conseil des ministres :
 

ERIC54 2015-06-17 20:25:00
Le gâchis est énorme, lorsqu'on vois certains Associations ou particuliers ayant obtenus de l'aide du territoire (machines et outils divers) s'arrêter au bout de 2 ans d'activités. Il n'y a aucun contrôle, de la part du gouvernement. Ces subventions ou Aides sont attribués selon le parti politique.... Vraiment lamentable cette façon de gouverner.....Quand va t on arrêter ce genre de GASPILLAGE.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete