Conseil des ministres – Nouveau protocole d’accord vers un déménagement des cuves de Fare Ute

    mercredi 20 mai 2015

    Le conseil des ministres s’est réuni ce mercredi à Papeete. Il a été question notamment du déménagement des cuves de stockage des hydrocarbures à Fare Ute vers Motu Uta. Un nouveau protocole d’accord a été approuvé alors que ce dossier est sur la table des discussions déjà depuis 2008. Un programme prévisionnel n’avait pas pu être respecté du fait des coûts exorbitants du projet. Cette fois, un nouveau projet de construction de nouvelles cuves aux normes de sécurité et à un coût rendu plus acceptable, du fait de l’évolution de nouvelles technologies, a été trouvé. Le protocole prévoit 17 mois d’études, dont la mise en œuvre pourrait être étalée entre le 2ème trimestre 2016 et le premier semestre 2020. A cela, 36 mois supplémentaires seront nécessaires pour démanteler le dépôt de Fare Ute et dépolluer le site. Ce projet donnera ainsi un nouveau paysage de la zone industrielle de Fare Ute.

    Le ministère de l’Environnement a, par ailleurs, présenté au gouvernement une communication concernant les décharges sauvages, qui échappent à la réglementation locale et sont illégales. Au cours de l’année 2015, le Pays s’est engagé à recenser dans un premier temps toutes les décharges sauvages de Tahiti et Moorea, y compris les décharges municipales. Dans une seconde étape, il est prévu de les prioriser aux fins de les réhabiliter. Il sera ensuite demandé aux maires concernés de procéder à la fermeture desdites décharges dans un délai déterminé et d’utiliser les filières de collecte et de traitement existantes. Des mesures de gestion de ces sites devront être définies ultérieurement et rapidement. Pour les archipels, il est prévu au cours de l’année 2015 de définir un ou deux modèles pilotes de gestion des flux de déchets pour les îles de petite ou moyenne taille, basés essentiellement sur le tri des déchets et des mesures de gestion faciles à mettre en œuvre. Le recensement des décharges sauvages devra être élargi aux différents archipels à compter de 2016. Dès lors qu’une organisation de la collecte et du traitement des déchets aura été mise en place sur une île, la fermeture systématique des décharges sauvages devra être engagée et leurs mesures de gestion établies au plus vite.
    Le conseil des ministres relèvent que les décharges sauvages sont la conséquence de l’insuffisance des moyens de collecte et de traitement des détritus, notamment dans les archipels mais également d’un réel incivisme. La problématique principale réside dans l’absence de prise de conscience des effets néfastes des décharges sauvages sur l’environnement et sur la santé humaine. La seconde problématique réside dans la méconnaissance du partage des responsabilités entre les maires et le Pays en matière de décharges sauvages, et dans l’idée reçue que la Polynésie française est compétente et responsable par principe.

    Lire ci-dessous l’intégralité du compte-rendu du conseil des ministres:

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete