Conseil des ministres – Un séminaire sur les investissements du Pays et les accords de Papeete

    jeudi 12 mai 2016

    Le gouvernement ne chômera pas à la fin de la semaine, malgré le week-end prolongé. De vendredi à lundi, les ministres, réunis en séminaire, prépareront la mise en œuvre du “plan massif d’investissements” public-privé de 60 milliards de francs annoncé mi-avril à l’assemblée par Édouard Fritch.
    Ils préciseront aussi les doléances du Pays relatives aux “accords de Papeete” annoncés par le président de la République François Hollande lors de sa visite à Tahiti.

    S’agissant de ces “accords”, “ça devra se traduire par des actes précis, et on pense notamment à une révision du statut de la Polynésie française sur un certain nombre de points”, a prévenu hier Jean-Christophe Bouissou, le porte-parole du gouvernement, en marge du conseil des ministres.
    “Un point important, qui fera l’objet d’un exposé par le ministre des Finances et sénateur Nuihau Laurey, touche à la sanctuarisant de la dotation globale d’autonomie, précise-t-il. Il faudra que les engagements financiers pris par l’État, je pense notamment à cet engagement pris après les essais nucléaires, ne fassent plus l’objet de discussions ou de diminution de manière unilatérale par le gouvernement central.”

    La loi organique devra aussi être “toilettée” afin de préciser les domaines d’intervention de l’État et du Pays : “Qui fait quoi dans tel ou tel domaine”, résume le porte-parole.
    Paris est également appelé à “être au rendez-vous des financements” envisagés par le Pays au titre du contrat de projets, dans l’hôtellerie ou pour le futur centre culturel de Polynésie… Mais s’agissant de ce deuxième volet du séminaire consacré aux investissements, “le plus important pour nous, c’est que nous ayons une bonne visibilité sur les opérations que l’on doit lancer rapidement”, explique Jean-Christophe Bouissou.

    Secteur par secteur, chaque ministre a été chargé de travailler avec ses équipes à “un certain nombre de propositions d’investissements à court terme”. 2016, 2017, voire 2018 : “Si on veut que notre économie, qui se porte de mieux en mieux, soit encore plus boostée, il faut que chacun présente ses projets”, précise le porte-parole, et ministre du Tourisme. Lui-même exposera “en détail” le calendrier de construction de “resorts à Moorea”, “avec les partenaires privés”, tandis que son homologue à la Santé précisera celui du futur pôle de santé mentale.

    Problèmes fonciers, règles d’urbanisme, blocages en tout genre… “Il faut que chaque ministre expose les problématiques qu’il rencontre, afin qu’on puisse les lever. À partir de là, le top départ sera donné et chacun aura à exécuter le plan que nous aurons arrêté.”

    Marie Guitton

    Lire dans le document ci-dessous l’intégralité du compte rendu du conseil des ministres

    Hirinake 2016-05-16 17:57:00
    Et a quand un seminaire pour apprendre a gouverne ?
    Te haere hohoa ure noa tu ra...e i hohoa ri'i a ia te oreroa...
    Fiuroa 2016-05-15 12:13:00
    Il en existe pas mal de terres qui, en indivision depuis des lustres, ne sont pas occupées par les héritiers faute de savoir qu'elles existent! Il y a un travail herculéen a fournir pour remettre tout cela a plat.
    TETUANUI Monil 2016-05-13 03:21:00
    Les propriétaires fonciers de Makatea ne vivent pas qu'à Makatea ou à Rangiroa . Y en a partout.Nous demandons à FRITCH d'engager des recherches généalogiques et foncières pour les identifier . J'avais interpellé les sénateurs, le Ministre Teari ALPHA et le Haut Commissaire ainsi que le Président du SPC qui doivent rendre leur rapport en juin prochain de mouiller à fonds tous les maires et les maires délégués qui doivent devenir, non seulement pour le foncier, le trait d'union incontournable dans chacune des 108 mairies et mairies annexes. Ca va justifier la mise en place du GIRTEC chez nous pour financer ces recherches. C'est là que devra être à jour et performant notre système numérique avec HONOTUA dans chacun des 108 points . La communication devra être performante.Ca donnera du boulot à nos nombreux diplômés en généalogie et en médiation foncière . Les problèmes fonciers actuels de MB que la TNAD connaît bien risque de se répéter., cela va certainement retardé beaucoup les chantiers.... respecter mea ma... pas de forfaiture...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete