Conseil économique, social et environnemental national – Cinq candidats en lice pour la Polynésie

    vendredi 14 août 2015

    Le conseil économique, social et environnemental renouvelle ses membres. A l’heure actuelle, cinq candidats, prêts à représenter le fenua, sont en lice. Les candidatures sont encore recevables. La date limite des dépôts de dossier est fixée au 20 août.

    Cinq, c’est le nombre de candidats prêts à représenter la Polynésie française au conseil économique social et environnemental (CESE) national.
    Le représentant actuel, Patrick Galenon, est candidat à sa propre succession. Les quatre autres personnes qui ont, pour l’heure, annoncé leur candidature, sont Luc Tapeta pour le Medef, Christian Vernaudon, élu à ce poste de 1994 à 1999, Christophe Plée pour la CGPME et Eugène Sommers pour la CSIP.
    Cependant, d’autres personnalités polynésiennes seront peut-être candidates car la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 20 août.

    Les conditions pour pouvoir se présenter
    Pour pouvoir se présenter, le candidat doit remplir deux conditions principales, être âgés de plus de 18 ans et appartenir, depuis au moins deux ans, à la catégorie qu’il représente. Le candidat doit recueillir auprès des 51 organisations locales, considérées par le gouvernement central comme étant les plus représentatives de la collectivité, des parrainages.
    Une fois que le candidat a réuni ces soutiens, il doit se rendre au haut-commissariat pour déposer son dossier complété, au plus tard à la date préalablement citée.
    De son côté, le haut-commissariat transmet l’ensemble des dossiers complets à Paris, au ministre de l’Outre-mer, en l’occurrence George Pau-Langevin. Celle-ci consulte alors le Premier ministre, Manuel Valls, et enfin, c’est le président de la République qui annonce la nomination du prochain représentant pour la Polynésie française. Selon le haussariat, le représentant retenu par le président est celui qui présente le plus grand nombre de parrainages.
    Cela sera peut-être le cas cette année mais, par le passé, certains étaient choisis parce que le président du Pays en faisait directement la demande au président de la République, qui y répondait favorablement. Le revenu mensuel d’un conseiller est d’environ 500 000 F net, sans compter les avantages en nature.
    Jen. R

    Hirinake 2015-08-14 21:32:00
    C'est pas complique Galenon fouteur de merde dehors, Vernaudon tu t'es retire de la vie locale dehors, Sommers n'est pas candidat on le sait, il reste Tapeta et Plee....faites vos jeux et que le meilleur gagne, apres tout c'est le tour du patronat a present. Pas honte Galenon lui qui a tout bousille l'economie locale il ose encore se representer, c'est grave.
    L'Etat il faut faire quelque chose bon dieu.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete