Habillage fond de site

Le conseil municipal de Taiarapu-est tourne court : une manœuvre selon l’opposition

mercredi 7 mars 2018

A Taiarapu-Est, les conseils municipaux se suivent et se ressemblent, les séances étant régulièrement reportées, faute de quorum.

A Taiarapu-Est, les conseils municipaux se suivent et se ressemblent, les séances étant régulièrement reportées, faute de quorum.

Le conseil municipal de Taiarapu-Est devait se réunir, aujourd’hui, à 17 heures, à la mairie de Taravao. Sur trente-trois élus, cinq seulement ont répondu présents à l’appel, incluant le maire, Anthony Jamet. Aussitôt commencée, aussitôt levée, la séance a été reportée à mardi prochain, de même que le débat d’orientation budgétaire et les autres délibérations à l’ordre du jour. Du côté des membres de l’opposition présents, les réactions ont été immédiates. « Ce qui est désolant, c’est qu’on le savait depuis ce matin. Le mot d’ordre était passé. C’est une stratégie : pas de quorum cette fois-ci, ça veut dire qu’ils pourront voter la prochaine fois, peu importe le nombre de participants. C’est déplorable ! Ce n’est pas comme ça qu’on fait avancer une commune. On ne va pas jouer à ça à chaque fois », confie la conseillère municipale, Béatrice Lucas, faisant référence aux variations de quorum de ces derniers mois. Selon Pierrot Metua, également conseiller, l’information circulait même depuis lundi.

Légal ou pas ?

Autre indice en faveur de la « préméditation » : l’absence de denrées alimentaires pour accompagner le café. Antoine Ganivet, récemment débarqué du poste de premier adjoint, s’interroge sur la légalité de la manœuvre. « Je n’ai jamais vu un conseil municipal dans la République avec un maire qui convoque les élus, puis demande à ceux de la majorité de ne pas venir. Ces élus, ils touchent des indemnités et ils sont tenus d’être présents. On va saisir l’administrateur, pour savoir si ce fonctionnement est légal ou pas », précise-t-il, confirmant qu’une procédure autour du huis clos de fin décembre, associé au retrait de délégation à deux élus, dont lui-même, était déjà en cours auprès du tribunal administratif. De son côté, Anthony Jamet n’a pas souhaité réagir, précisant qu’il préférait « attendre le prochain conseil pour s’exprimer ». Trop d’absents dans les rangs de la majorité ou problème d’emploi du temps lié à la tenue d’une réunion politique dans une commune voisine, pour l’heure, rien ne justifie clairement ce nouveau rebondissement.

A.-C.B.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon-vous, qui sera élue Miss Tahiti 2018 ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete