Habillage fond de site

Le conte de Noël a fonctionné

mercredi 4 janvier 2017

mamie

Malicia Ch a posté sur Facebook, hier, deux photos de son arrière-grand-mère, Madeleine,
que la fille de Paul Orsini tentait de retrouver. (© DR)


Quand La Dépêche de Tahiti se mue, en ce début d’année, en courrier du cœur, cela donne de drôles de surprises.

Récemment, un e-mail nous est parvenu de métropole de Chantal Orsini, qui était à la recherche de Madeleine, une jeune femme que son père avait connue lors de son passage à Tahiti dans les années 1950.
Elle confiait qu’il avait conservé une photo d’elle depuis près de soixante ans dans son portefeuille.
“Mais s’il a 86 ans, elle doit en avoir autant ou presque”, confiait Chantal Orsini. “Est-elle encore en vie ? Est-elle restée sur Papeete ? Comment serait-il possible de la retrouver ?”
Au milieu du brouhaha incessant des bêtises barbouillées sur Facebook tous les jours, le coup de cœur s’est pourtant propagé.

Hier matin, sur la page de La Dépêche, les premiers échanges se mettaient en place. Maea Teaniniuraitemoana trouvait ça “trop romantique” ; idem pour Satya Sya Lazaro, “touchée par cette belle et magnifique romance”.

Un ilôt de courriers des cœurs

 

Au fil des discussions, de nouveaux avis de recherches tombaient, transformant la page en un îlot de courriers des cœurs.
Mareva Costa confiait avoir retrouvé par le même biais sa mère biologique à Tahiti, mais n’a pu en profiter qu’une année avant son décès.
Nanou Var a alors posté sa recherche de Frédéric H., avec qui elle a eu une histoire avant de devoir rentrer en métropole lorsque ses parents ont déménagé.
Puis d’autres encore. Une ancienne élève cherchait sa maîtresse d’école, Tarrieux-Laporte Jo qui s’est mis à chercher Marie-Laure C., arrivée à Tahiti dans les années 1980.
Satya Sya Lazaro en a profité pour tenter de trouver ses parents biologiques après son adoption et Mara-Le Mortellec Roro en a même profité pour poster une ancienne photo d’un jeune homme en noir et blanc, chemise tahitienne assez jolie sur le dos. Une photo qui était, de son côté, sans réponse, hier.

Malheureusement, le conte de Noël a connu une fin un peu mitigée.
Dans les commentaires sous l’article, Malicia Ch, l’arrière-petite-fille de Madeleine, a reconnu son aïeule.
“Je suis l’arrière-petite-fille de Madeleine Paoli née Tetauira, merci pour l’information, nous avions dès ce matin contacté la personne concernée”, commentait-elle.
Mais Madeleine “nous a tristement quittés le 6 mars 2016”, poursuivait-elle. “Nous sommes certains qu’elle aurait été heureuse d’avoir des nouvelles de Paul Orsini car il semble bien qu’il y ait eu une belle histoire. Encore un grand merci à
tous.”

Voilà, l’histoire de Noël aurait pu être parfaite si les deux ex-amoureux des années 1950 avaient ne serait-ce que pu échanger un peu sur leurs vies passées, leurs familles… Ce sera peut-être pour une prochaine fois.

mamie-1

Bertrand Prévost

Orianne Obrize
1588
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete