Continuer à lutter contre les moustiques pendant la Toussaint

    vendredi 31 octobre 2014

    À l’occasion de la Toussaint, les autorités sanitaires rappellent que les consignes pour éviter la prolifération des moustiques ainsi que la propagation du chikungunya et de la dengue sont plus que jamais de vigueur. Dans un communiqué, la présidence explique que les cérémonies liées à la Toussaint sont des moments de rassemblements familiaux dans les cimetières, précédés de mesures d’entretien et d’embellissement des tombes. Elles peuvent être propices à la création de nouveaux gîtes à moustiques. Aussi, il est important que les recommandations de lutte anti-vectorielle soient renforcées dans ce contexte. C’est pourquoi il est demandé à la population de prendre toutes les mesures nécessaires :
     –          Ne pas utiliser de vases et pots qui favorisent la stagnation de l’eau d’arrosage ou de pluie. A la place, utiliser des récipients perforés. Des blocs de mousse peuvent être utilisés dans ces récipients pour conserver l’humidité les quelques jours nécessaires au maintien des fleurs naturelles. Du sable humide peut aussi être utilisé mais veiller à ce que le récipient soit à l’abri de la pluie. Si la durée de vie des fleurs naturelles est limitée, la capacité d’un récipient à produire des moustiques risque d’être permanente.
    –          Ne pas utiliser de soucoupes sous les pots de fleurs.
    –          Ne pas créer de dépression où l’eau pourrait se maintenir, et si elles existent, veiller à les combler avec du ciment ou assurer un dispositif de vidange pour éviter que l’eau puisse y stagner. Ces mesures concernent aussi bien les ornements et plaques sur les tombes que les tombes elles-mêmes et les dispositifs d’exposition des fleurs et plantes.
    –          Ne pas oublier de vous protéger des piqûres de moustiques lors de la fréquentation des lieux, en utilisant des répulsifs cutanés ou en portant des vêtements longs.
    Dans les jours qui suivent la Toussaint, il est également demandé à chacun de vérifier et d’éliminer les gites larvaires sur les tombes.
    La saison des pluies doit tous nous inciter à la plus grande vigilance pour éviter la dissémination des maladies liées aux moustiques. La recherche et l’élimination hebdomadaire des gîtes doivent bien sûr aussi être maintenues à domicile.

    santucci 2014-10-31 22:39:00
    il faudrait d'abord que les abords des lyçée ont ne retrouvent plus de papiers de bouteilles des détritus jeter sur les trottoirs en 1968 les tahitiens étaient très exigeant et sur le respect et la propreté pour eux c'étaient les français qui étaient sale (farani tahiuro ) les enfants balayaient la cour en rentrant de l'école aujourd'hui ,ils n'ont aucune éducation ça jette tout par terre que les jeunes relèvent la tête et que leurs pays redevienne aussi beau
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete