Habillage fond de site

Contrats cabinet de la présidence Tong Sang, mêmes peines requises en appel

vendredi 15 décembre 2017

GTS tribunal

Les avocats des prévenus n’ont pas caché qu’ils pourraient ensuite se pourvoir en cassation. (© Florent Collet)

Un an de prison avec sursis et 2 millions de francs d’amende pour Gaston Tong Sang, huit mois de prison avec sursis et un million de francs d’amende pour Clarenntz Vernaudon et 6 mois de prison avec sursis et 500 000 F d’amende pour Fernand Roomataaroa.

Ce sont les peines infligées en première instance en janvier à l’encontre de l’ancien président de la Polynésie française et deux de ses ex-ministres en 2008. Une affaire rejugée hier en appel et dans laquelle l’avocat général, estimant les peines justes, a demandé leur confirmation.

Cette affaire remonte à la période d’instabilité de la Polynésie en 2008. Ne disposant que d’une majorité d’une voix, le maire de Bora Bora avait dû accepter la demande de Fernand Roomataaroa d’obtenir un portefeuille ministériel pour ne pas changer de camp.

Exit Haamoetini Lagarde qui exige tout de même un poste de conseillère à la présidence et le maintien des emplois cabinet de son ministère. Mais Fernand Roomataaroa arrive également avec son personnel de confiance sans forcément tenir compte des besoins.

“Certains, on se demande ce qu’ils font là”, s’interroge le président de la cour, faisant par exemple allusion à une cuisinière devenue secrétaire.

Clarenntz Vernaudon est également impliqué dans cette affaire pour avoir signé les arrêtés de nomination et les contrats d’embauche du personnel en surnombre à l’agriculture venu étoffer son équipe à la jeunesse et aux sports.

L’arrêt dans cette affaire sera rendu le 8 mars prochain.

 

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete