Contre l’absentéisme, le Sénat dégaine l’arme des sanctions financières

    mercredi 11 mars 2015

    Le président du Sénat Gérard Larcher (UMP) a présenté mercredi une série de mesures pour dynamiser une institution de plus en plus décriée et lutter contre l’absentéisme, grâce à l’arme des sanctions financières.
    « Un nouveau dispositif de retenue financière sera appliqué en cas d’absences répétées », a annoncé devant la presse le sénateur des Yvelines, qui a retrouvé la présidence du Sénat en septembre.
    « Ce dispositif, qui entrera en vigueur le 1er octobre, portera à la fois sur l’indemnité de fonctions et sur l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) », a-t-il précisé. Au total, un sénateur peu assidu pourrait être privé de 4 400 euros par mois, soit 13 200 euros sur un trimestre.
    Outre les mesures contre l’absentéisme, le Sénat a décidé une nouvelle organisation de la semaine pour éviter les chevauchements de séance. Un tableau des activités sera publié sur le site du Sénat pour les journées du mardi, du mercredi et du jeudi. Le principe du vote solennel est retenu sur les textes importants. Chaque sénateur ne disposera alors que d’une délégation de vote.
    Par ailleurs, le budget du Sénat fera l’objet de plus de transparence et d’une meilleur lisibilité, a promis M. Larcher. Les logements de fonction sont supprimés, à l’exception d’un appartement de permanence pour le président et de logements pour nécessité de service pour le commandant militaire et le médecin.
    Toujours sur la transparence financière, les groupes politiques devront se constituer en associations à partir du 1er juillet, et leurs comptes seront publiés sur le site internet du Sénat.
    Chaque sénateur devra créer un compte dédié à son IRFM (indemnité représentative de frais de mandat). Un mode d’utilisation, qui définira les catégories de dépenses possibles et les bonnes pratiques, sera élaboré avec le Comité de déontologie.
    Autre sujet de réflexion que devra aborder le Sénat, le nombre de parlementaires, a estimé M. Larcher, qui promet des propositions avant la présidentielle de 2017.

    AFP

    JMO 2015-03-12 14:33:00
    et notre sénateur qu'en est il ?
    Bob BOB 2015-03-11 18:28:00
    2 sénateurs sont visés : Teura Iriti et Vincent Dubois qui sont réellement absents de l'hémicycle.
    C'est l'État et le gouvernement socialiste qui veulent briser la dynamique Tahoeraa.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete