Un converti de 20 ans « d’origine tahitienne » projetait un attentat à Paris

    vendredi 16 septembre 2016

    Members of the RAID, the French national police intervention group, take part in a public exercise in front of the Chateau de Versailles (background), outside Paris, on October 11, 2014. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

     

    Le jeune homme du quartier Battant à Besançon, fiché S et converti à l’islam, a été arrêté la semaine dernière et mis en examen par le parquet antiterroriste de Paris, a révélé l’Est Républicain hier.

    Le 30 août dernier, le tribunal administratif autorisait la saisie et l’exploitation de son ordinateur, après que Raïme A. ait manifesté son intention de « mourir en martyr» Il avait, selon le quotidien, déjà prêté allégeance à Daech et rassemblé les composants d’une bombe, destinée à une cible dans la capitale.

    Les investigations qui ont suivi ont confirmé les soupçons qui entouraient ce jeune de 20 ans, « d’origine tahitienne » Interpellé par le Raid, il a été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un acte de terrorisme, et écroué.

    D’après l’Est Républicain, il était « très motivé » et « en quête du matériel nécessaire et aussi d’armes» Grand et « un peu gauche », il était apparu au tribunal administratif en survêtement et baskets noirs, début de barbe et « air sombre et torturé» Raime A. souffrirait de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique, une maladie orpheline incurable dont l’issue est toujours fatale.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        La primaire socialiste est mal engagée en Polynésie française. L'absence de possibilité de vote est pour vous...

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete