Habillage fond de site

COPF – La boxe de Nena et le rugby de Tauziet bientôt hors jeu

mardi 26 juin 2018

PROVOST

Louis Provost et Charles Villierme ont dressé un bilan de la situation actuelle du COPF hier matin. (Photo : Vaitiare Pereyre-Gobrait)

Louis Provost, président du Comité olympique de Polynésie française, et son bureau ont convié la presse, hier matin, pour faire le point sur la situation du COPF face au Conseil des Jeux du Pacifique. Pour l’heure, malgré tous les moyens mis en œuvre pour tenter de débloquer la situation, rien n’y fait. Au niveau interne, le COPF rencontre encore certains soucis qui pourraient, peut-être, faire évoluer la situation. Et pour défaire le nœud qui risque, au final, de se resserrer sur les athlètes locaux, le Comité olympique envisage d’exclure les deux fédérations (la boxe de Tauhiti Nena et le rugby de Charles Tauziet) qui leur portent préjudice depuis plusieurs mois déjà et d’intégrer les deux autres (Fédération de boxe anglaise et Fédération polynésienne de rugby). “On va jouer sur l’article qui parle de la composition des membres du COPF”, a avancé ouvertement Louis Provost.

À ce jour, la fédération de boxe de Nena et celle de rugby présidée par Tauziet, font encore partie du COPF grâce à l’agrément du pays dont elles disposent. Mais dans les semaines à venir, en s’appuyant sur l’article 3 des statuts en vigueur et après vérification juridique, la situation devrait changer.

Pour être en règle et fonctionner de nouveau normalement, le COPF se doit d’adopter les nouveaux statuts-types avant le 31 août, sans quoi la pérennité du comité olympique pourrait être sérieusement remise en question.

Pour le moment, rien n’est fait ! Mais pour éviter de pénaliser les athlètes locaux, le COPF prévoit tout de même de les inscrire au 7 juillet. À la demande du Conseil des Jeux du Pacifique, lors de son assemblée générale qui s’est déroulée le 16 juin dernier à Apia, le COPF a proposé trois solutions concernant le sort réservé aux deux fédérations qui posent problèmes. Sur les trois proposées, seule la première a été retenue : “Rassembler les deux fédérations en une seule pour les Jeux sous la bannière du COPF”.

À ce jour, le comité est encore dans l’attente d’un retour émanant du Conseil des Jeux. Et face au manque de visibilité sur la participation tahitienne aux prochains Jeux du Pacifique, le président du COPF ne baisse pas les bras.“On a fait tout ce qu’ils nous ont demandé et pourtant ça coince. On ne comprend pas, mais on garde encore espoir pour les 400 athlètes qui espèrent encore participer à cette grande fête du sport”, prévient Louis Provost.

 

Vaitiare Pereyre-Gobrait

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete