Habillage fond de site

Les couleurs du fenua au Salon de l’agriculture

lundi 27 février 2017

 

salon agriculture

Oui, Taha’a permet de produire du rhum. Surprise dans les yeux d’Hervé Desperrois, directeur de l’ODEADOM, et de la ministre. (© Philippe Binet/LDT)


Le Salon international de l’agriculture a ouvert ses portes, à Paris. En vedette, nos produits phares, comme la vanille et le monoi. Le public s’est intéressé au stand de la Polynésie française.

Le Salon international de l’agriculture a débuté samedi dernier, Porte de Versailles, à Paris, en métropole, avec la traditionnelle inauguration par le président de la République.

Au pavillon des Outre-mer où on l’a à peine vu, les exposants ont réservé un très bon accueil à Ericka Bareigts, qui a découvert un stand polynésien très fréquenté, aussi bien dehors que dedans.

On se bouscule en particulier sur le stand de la chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire, qui, sous la houlette de sa présidente, Yvette Temauri, rassemble, cette année, encore plus d’exposants que l’an dernier.

En vedette, bien entendu nos produits phares comme la vanille et le monoi, mais aussi le rhum, les liqueurs, les cosmétiques, les fruits déshydratés, les confitures, sans compter les dégustations par notre célèbre chef Teheiura.

Au coude à coude sur le stand, les Polynésiens attirent beaucoup le public, surtout lorsqu’une petite troupe d’étudiants de Montpellier vient mettre l’ambiance.

En attendant l’arrivée de François Hollande, la ministre des Outre-mer a longuement parcouru les allées du pavillon des Outre-mer et son accueil au stand polynésien a été plus que chaleureux : couronne et colliers de fleurs et présentation de chaque exposant par Tearii Alpha, ministre du Développement des ressources primaires, et Yvette Temauri, présidente de la chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL).

Patientant deux heures, elle a enfin accueilli François Hollande, sous les cris et les sifflets. Durant une trentaine de minutes, dans une bousculade invraisemblable et cerné d’un service d’ordre pléthorique, le chef de l’État a parcouru de façon aléatoire les allées du pavillon, délaissant curieusement plusieurs stands officiels.

Parmi eux, les Polynésiens et les Calédoniens qui l’ont attendu en vain. Mais, le public a lui bien répondu présent, côté Pacifique.

 

De notre correspondant, Ph. Binet

 

 

Capture d’écran 2017-02-27 à 09.24.59

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

 

114
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete