Coup de cœur : la balade des “mille sources” à Mahina

mercredi 22 juillet 2015

Lundi, réagissant favorablement à la proposition de Jean-Victor Tinorua, président de l’association Te tuana no Mahina, un petit groupe d’une demi-douzaine de personnes s’est engagé durant toute une bonne matinée sur le sentier qui mène au captage d’eau potable, dans les hauts de Mahinarama. L’occasion de découvrir, sous un ciel clément, la beauté d’un paysage finalement assez méconnu des Tahitiens eux-mêmes. 
Jean-Noël, qui arpente régulièrement les vallées et les montagnes de sa commune, a choisi cette balade comme l’une des huit randonnées qu’il doit organiser pour faire valider son titre de “guide de randonnée” pour lequel il suit actuellement une formation. Heifara Izal, responsable de l’animation au sein de la municipalité, a, quant à elle, choisi d’y amener des jeunes de Mahina, profitant ainsi utilement d’un jour de congé. La mise en valeur des richesses naturelles de la commune et l’insertion de jeunes dans des activités économiques liées au tourisme sont en effet des objectifs que se fixent, à terme, les élus de la commune.
L’occasion était donc bonne à saisir, d’autant que la balade ne demande pas de conditions physiques particulières. 
Long de plus de six kilomètres, le sentier grimpe cependant en permanence, avec quelques dénivelés positifs et négatifs, ce qui demande quand même un effort d’une heure et demie à deux heures de marche, aller. Et à peu près autant pour le retour. 
Le grand argument de cette balade est d’offrir des points de vue exceptionnels sur les flancs abrupts et magnifiquement sculptés de la vallée de la Tuauru, ainsi que sur les géants de l’île que sont le mont Orohena (2 241 m), le Pihaiateta (1 742 m) et le Pito Hiti (2 110 m). Débutant à 600 mètres d’altitude pour atteindre 900 mètres, au niveau d’un bassin naturel qui accueille les eaux d’une petite cascade, le sentier a été tracé il y a 40 ans, en 1975, pour permettre l’aménagement d’une conduite d’eau potable reliant des sources au lotissement Mahinarama. Mais le nom des “mille sources” vient en fait du spectacle étonnant procuré par les dizaines de chutes d’eau qui dévalent des pentes venant des sommets pendant la saison des pluies. 
En juillet, la vue n’en est pas moins spectaculaire et la randonnée passant régulièrement sous couvert d’arbres, elle est aussi l’occasion d’apprécier une végétation abondante qui permet de faire du lieu une réserve naturelle au sein de laquelle se reproduisent des cochons sauvages, dont la chasse est sévèrement réglementée. 
À l’issue de ce sentier, parfaitement pédestre, se trouve l’accès au Orohena et aux sommets de l’île. Mais ça, c’est une autre histoire ! Il s’agit alors d’une vraie expédition d’alpinisme, pendant trois jours au milieu d’une végétation dense, sur des escarpements qui demandent un équipement spécifique… et une bonne connaissance des lieux. 

De notre correspondant C.J.

Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete