Un bon coup de neuf pour le refuge du plateau des orangers

    vendredi 5 août 2016

    orangers

    L’hélicoptère a permis d’évacuer les déchets du site et de transporter tout le matériel nécessaire au réaménagement du refuge. (Photo : Arikinui Nordhoff)


    Nouveaux aménagements au fare Anani

     

    Comme tous les ans, à la même époque, le plateau des orangers à Punaauia ouvre au public durant plusieurs semaines. Depuis le 23 juillet, près de 200 visiteurs foulent chaque week-end les chemins qui y mènent.

    Si cette randonnée est très appréciée des marcheurs puisqu’elle offre des panoramas splendides sur le cirque de la Punaruu et de juteuses récompenses à l’arrivée, elle n’est pas sans difficultés.

    Il ne s’agit pas d’une “balade du dimanche” et est même déconseillée aux familles ayant de très jeunes enfants, car elle présente des traversées de rivières et quelques montées très raides qui nécessitent l’aide de cordes, mais elle reste cependant accessible à toutes les personnes ayant une bonne condition physique.

    Pour pouvoir profiter des hauteurs et cueillir quelques oranges, il est conseillé de partir sur deux jours et de rester bivouaquer au fare Anani, construit il y a plus d’une vingtaine d’années par les porteurs d’oranges.

    Ce refuge peut accueillir chaque soir jusqu’à 200 personnes. Composé d’un grand dortoir, d’un réfectoire, d’une cuisine et de sanitaires, il est spartiate mais convivial.

     

    Nettoyage, travaux et règlement

     

    Pour cette nouvelle saison de randonnée, le refuge s’est refait une beauté, grâce à l’association pour la protection de la vallée de la Punaruu, qui en a la responsabilité.

    “On a procédé au renouvellement de notre bureau en mai. À cette occasion, il a été décidé de changer un certain nombre de choses. On a revu entièrement notre politique de traitement des déchets et des eaux usées et on a mis en place des sanctions envers les adhérents qui ne respectent pas le règlement et qui font preuve d’incivilités. Et puis on a eu envie d’améliorer la qualité de vie des membres et des visiteurs”, explique Arikinui Nordhoff, secrétaire de l’association.

    Jusqu’à présent, les déchets étaient enterrés sur le site dans des trous creusés à cet effet… pas très écolo comme méthode. Cette année, l’association a donc décidé de procéder autrement. Elle a tout d’abord organisé un grand nettoyage du site fin juin, avant son ouverture au public.

    “On a vidé le trou à déchets que l’on avait fait en 2015 et récupéré tous les détritus que l’on a trouvés sur l’ensemble du site et aux alentours. En tout, plus de 10 m3 de déchets ont été collectés”, explique Arikinui Nordhoff.

    Ceux-ci ont alors été évacués par hélicoptère jusqu’au centre d’enfouissement technique de Paihoro. Une plateforme en bois a été conçue pour entreposer les déchets qui, désormais, sont collectés dans des sacs de grande contenance.

    Celle-ci a été conçue de façon à être hors de portée des cochons sauvages pour éviter que les sacs soient éventrés. Des puisards ont également été fabriqués au niveau des éviers du réfectoire pour récupérer les eaux usées, qui jusqu’à maintenant s’écoulaient anarchiquement en surface.

    Un abri de jardin a été conçu pour permettre le stockage du matériel de l’association. Grâce à l’hélicoptère, cette dernière a pu faire venir sur le site près de six tonnes de matériaux de construction : bois de coffrage, parpaings, ciment, ferrailles… afin de procéder au réaménagement de la cuisine et du réfectoire du refuge.

    Un évier supplémentaire a été ajouté à celui qui existait déjà. Des tables ont également été fabriquées autour pour faciliter le nettoyage et le dépeçage des cochons destinés à être mangés sur place.

    Jusqu’à maintenant, la cuisine comptait deux grilles de cuisson pour une capacité de 200 personnes. Le four a été agrandi et le nombre de grilles de cuisson triplé. Mais l’association ne compte pas s’arrêter là. D’autres travaux sont prévus en fin de saison.

    Il ne reste plus que 24 jours pour profiter de cette belle randonnée avant qu’elle ne ferme au public. Alors dépêchez-vous d’enfiler vos chaussures de randonnée, les oranges vous attendent.

     

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete