Habillage fond de site

Coupe du monde – Vingt ans après, la France accroche sa seconde étoile

lundi 16 juillet 2018

Mbappé

Kylian Mbappé a inscrit le quatrième but français de la finale de la Coupe du monde de football et a reçu lors de la cérémonie de remise de la coupe le prix du jeune joueur de la Fifa. (© Fifa)


La France a remporté hier la finale de la Coupe du monde de football. Vingt ans après la victoire de 1998, les Bleus accrochent une nouvelle étoile à leur maillot. Hier, des milliers de supporters sont allés regarder ce match sur écran géant, à Vai’ete.

Ils l’ont fait. Vingt ans après avoir accroché sa première étoile, l’équipe de France de football s’empare à nouveau de la Coupe du monde, rendant fous de joie ses supporters,
provoquant la liesse au fenua comme partout dans l’Hexagone ou territoires ultramarins français. Vingt ans qu’on en rêvait à nouveau.

En 2006, on y était presque. En 2018, Didier Deschamps, cette fois en tant qu’entraîneur, offre ce rêve à la France entière. Autour de lui, une équipe de joueurs très talentueux, voire exceptionnels comme le très jeune Mbappé de 19 ans pour ne citer que lui. Mais surtout, un collectif soudé, uni. Avec des attaquants qui viennent apporter leur aide en défense. Et des arrières qui marquent même des buts. Les débuts des Bleus dans la compétition, en phase de poule, laissaient perplexe. Mais le match contre l’Argentine a dévoilé une équipe dotée d’un réalisme et d’une détermination qui ne les quitteront plus.

Hier matin, à Vai’ete, des milliers de personnes étaient venues supporter, dans la communion, cette belle équipe, devant l’écran géant installé pour l’occasion. Ils n’ont pas été déçus. La tension, l’émotion et les explosions de joie auront été au rendez-vous. La France a remporté la Coupe du monde en s’imposant 4-2 face à la Croatie au terme d’une finale qui s’est jouée au stade Loujniki de Moscou. Même si la Croatie monopolise le ballon en début de rencontre, c’est la France qui ouvre le score, non sans une certaine réussite. Sur un coup franc brossé par Antoine Griezmann depuis le côté droit, le malheureux Mario Mandzukic détourne le ballon de la tête dans les cages de Danijel Subasic.

 

 

Après la pause, le break

 

 

À la suite d’une situation confuse dans la surface française, Ivan Perisic égalise d’une belle frappe croisée du gauche. Hélas pour lui et pour les Vatreni, le numéro 4 se rend ensuite coupable d’une main sur un centre français venu de la droite. L’arbitre de la rencontre, l’Argentin Nestor Pitana, accorde un penalty aux hommes de Didier Deschamps.

Antoine Griezmann ne tremble pas et prend Subasic à contrepied. Après la pause, les Français font le break grâce à Paul Pogba, qui couronne de bien belle manière sa superbe Coupe du monde. Sur cette action, Kylian Mbappé étire la défense croate et centre pour Griezmann, lequel remet en retrait pour Pogba, qui conclut du gauche après avoir vu sa tentative du droit repoussée.

Il était logique que l’un des grands tourmenteurs de l’arrière-garde croate ajoute son nom au tableau d’affichage. Laissé seul à l’orée de la surface de réparation, Mbappé exécute une frappe d’école qui ne laisse aucune chance à Subasic. 4-1 pour les Bleus. Profitant d’une négligence d’Hugo Lloris, Mandzukic marque dans la même cage qu’en première période, ajoutant un peu de piment à la fin de rencontre.

Au final, le but du grand numéro 17 ne suffira pas à déclencher un nouveau come-back croate. Rien n’empêchera plus les Bleus d’imiter leurs glorieux aînés de 1998, dont Didier Deschamps était le capitaine, et d’offrir à la France sa deuxième étoile. Des étoiles, les supporters des Bleus, au fenua comme ailleurs, en ont plein les yeux.

 

Y.R. (avec Fifa)

 

coupe du monde coupe du monde

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete