Course sur route – 24 e Foulées du front de mer

    lundi 3 octobre 2016

    foulée

    Un beau coucher de soleil pour accompagner le départ de la course des 15 km. (Photo : Gérard Verdet)

     

    On savait depuis quelques temps déjà que la gendarmerie nationale allait laisser l’organisation des Foulées du front de mer au terme de cette 24e édition, contraint par des redéploiements d’effectifs qui ne lui permettront plus de s’impliquer comme il l’a toujours fait depuis la création de cet événement.

     

    Pour les hommes en bleu, cette année était en quelque sorte un adieu qu’ils avaient à cœur de réussir. Malgré les regrets de cette belle fin de cycle, le bilan sera plus que positif avec une course qui aura connu une progression quasi constante, passant de quelque centaines à presque 2 000 cette année, toutes courses confondues ! Il faut dire que le front de mer, totalement fermé pour l’occasion, est un superbe espace que les coureurs de tous âges apprécient grandement.

    Des toutpetits pratiquant le kid’s cross (de 7 à 9 ans), jusqu’aux inscrits aux deux grandes courses de 5 et 15 km, il est particulièrement agréable de fouler l’asphalte qui n’a pour utilisateurs que des piétons, qu’ils soient coureurs ou supporters ! Et cette année, comme pour fêter l’événement, les nuages présents toute la journée avaient décidé de faire un cadeau aux coureurs qui bénéficiaient d’un bitume frais, qui ne restituait pas de chaleur comme à l’accoutumée.

     

    5 et 15 : choisir ou cumuler

     

    Pour quelques irréductibles de la course sur route, il est toujours tentant de s’aligner sur les deux courses de la soirée, à savoir le 5 kilomètres, puis le 15 kilomètres. Pourtant, l’expérience prouve que ce challenge est particulièrement difficile à relever, même si Georges Richmond l’a déjà réussi notamment en 2012 et 2014. Cédric Wane, lui, a décidé d’enchaîner les deux courses, comme l’an passé.

    Mais comme l’an passé, après s’être confortablement imposé sur le 5 kilomètres, il n’a pu tenir la cadence sur le 15. Qu’à cela ne tienne, Cédric est toujours dans son objectif du prochain Xterra à Hawaii et le cumul des deux distances lui convenait parfaitement pour sa préparation…

    Sur le 5 kilomètres donc, Cédric Wane l’emportait devant le jeune junior Bryan Gruez et l’espoir Winsy Tama. Parmi les cinq premiers, on ne trouvait d’ailleurs que des jeunes avec Teva Tama (4e) et Eddy Tuuhia (5e), Yoann Hotellier (master 1) étant le seul à s’intercaler à la troisième place. Du côté des dames, Sophie Bouchonnet qui avait choisi la plus courte distance, s’imposait avec tout juste une minute d’avance sur Heita Kaiha.

     

    Samuel Aragaw sûr de lui

     

    Dans des conditions idéales de course et avec un superbe coucher de soleil, les 340 inscrits au 15 kilomètres s’élançaient sur le circuit aux alentours de 18 heures. Après une première petite boucle, un groupe très resserré passait sous la passerelle du stade Bambridge, applaudi par une foule enthousiaste. À ce momentlà, on pouvait se dire que la course allait être très ouverte avec Samuel Aragaw, Teiva Izal, Tutea Degage, Franck Digonnet, Cédric Wane et un certain Georges Richmond qui, après une longue année d’arrêt, retrouvait une course qu’il affectionne particulièrement.

    Mais c’était sans compter sur la forme et les progrès exceptionnels de Samuel. Le jeune espoir décidait d’accélérer dès la fin du premier tour et il allait très vite creuser l’écart. La course par élimination pouvait débuter. Derrière ce jeune espoir qui enchaîne les victoires depuis la rentrée, Franck Digonnet était lâché et Tutea Degage abandonnait.

    Cédric Wane lâchait prise à son tour, si bien qu’il ne restait que deux poursuivants%: Teiva Izal et Georges Richmond. Sûr de lui et bien décidé à faire sa propre course sans la calquer sur les autres, Samuel Aragaw prenait de plus en plus de temps sur ses poursuivants. Il franchissait donc la ligne d’arrivée en grand vainqueur, intéressé en premier lieu par son propre chrono%: 53’ 01”.

    Ce n’était pas le record, même s’il s’en approchait, mais c’était 1’ 46” de moins que sa deuxième place de l’an dernier derrière Teiva Izal (54’46) et cela le satisfaisait amplement, compte tenu d’un final sans adversaire qu’il a conclu sans avoir à tout donner. Derrière lui, Teiva Izal finissait par prendre le meilleur sur un Georges Richmond toujours aussi étonnant, qui n’a pas voulu réveil ler sa blessure qui l’avait éloigné des courses durant une bonne année.

    Chez les dames, ces 24e foulées étaient remportées par Karine Voiturin, devant Hélène Lallemand et Samantha Finck. Avec les courses des plus jeunes qui avaient également eu leur succès à partir de 15 heures, les organisateurs pouvaient s’enorgueillir d’un chiffre de participation record flirtant avec les 2 000 inscrits !

    La convivialité, le geste caritatif puisqu’une somme sera allouée comme chaque année à l’association “Tu’aro no te Ora” de la CPS et le sérieux de l’organisation seront autant de défis à relever pour les successeurs de la gendarmerie… Dès l’année prochaine. Et il se dit déjà que la course populaire pourrait être légèrement diminuée en distance, pour que tout le monde puisse participer.

     

    Gérard Verdet

     

        Retrouvez dans notre édition du Lundi 3 Octobre 2016 :   

    • Classements
    • Vainqueurs des courses jeunes
    • Parole à :
      – Samuel Aragaw,
      Vainqueur du 15 km
      – Karine Voiturin, Vainqueur féminine du 15 km
      – Gorges Richmond, 3e du 15 km
    • Plus de photos

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete