Course sur route – Cédric Wane a vaincu la redoutable chaleur

    vendredi 13 novembre 2015

    La Féria Carrefour a sa réputation. Et bien que sa particularité soit justement qu’elle est difficile, du fait de la chaleur pesante qui règne sur tout le parcours, elle est malgré tout très populaire. Les compétiteurs l’ont du reste démontré en se présentant à 440 au départ, mercredi à 17 heu-res, chiffre record pour ce traditionnel rendez-vous. Douze kilomètres étaient donc au programme avec la traversée complète des communes de Pirae, Papeete et Faa’a, pour terminer dans le parking de Carrefour Punaauia, à peine à la nuit tombée. Bien sûr, beaucoup exprimaient le vœu que l’épreuve se fasse de nuit, dans des conditions beaucoup plus favorables. Mais les services délivrant les autorisations ne l’ont pas vu de la sorte, jugeant que ce défi serait alors beaucoup trop dangereux. 
    Joie et concentration étaient palpables sur la ligne de départ devant l’entrée de Carrefour Arue et peu de temps après qu’il ait été donné, la longue file des coureurs s’étirait très vite en fonction des rythmes de course choisis par les uns et les autres. 

    Georges contraint à l’abandon

    Très vite, Cédric Wane imposait un rythme élevé que seuls Samuel Aragaw et Georges Richmond pouvaient suivre. Derrière, un groupe de trois autres coureurs se formait avec Teiva Izal, Abderrahmane Ouiazem et Dimitri Lagast. 
    La surprise allait venir de l’abandon prématuré de Georges à hauteur du stade Bambridge. Une douleur à la cheville s’était de nouveau réveillée et le champion décidait bien à contrecœur de stopper son effort afin que la blessure ne s’aggrave pas. 
    Le duel entre Cédric et Samuel pouvait donc s’engager. Mais, cette fois-ci, la victoire n’allait pas se dessiner sur une accélération de l’un ou de l’autre. C’est au contraire la tolérance plus ou moins forte à la lourde chaleur qui allait être déterminante et le premier à craquer était le jeune Samuel Aragaw, dont il ne faut pas oublier qu’il n’est âgé que de 19 ans ! Un premier écart était enregistré à hauteur du parking de l’aéroport, écart qui allait se confirmer définitivement lors de la montée vers l’entrée du complexe hôtelier du Beachcomber. Il s’agissait alors de tenir sur les deux kilomètres restants. 
    Comme le dévoilent les interviews de nos deux champions, ces derniers efforts furent difficiles pour ne pas dire un véritable calvaire. Mais la ligne d’arrivée était de plus en plus proche et la hiérarchie était inchangée. 
    Teiva Izal, quant à lui, avait été assez rapidement distancé mais, avec un gros mental, il parvenait à atteindre l’arrivée en troisième position. 
    Du côté des dames, la bataille était également intéressante entre Karine Voiturin, Élodie Menou et Sophie Bouchonnet qui se marquaient pendant toute la course. Là encore, c’est à la fin que Karine Voiturin prenait quelques secondes seulement à Élodie (22 secondes d’écart) et Sophie (33 secondes). 
    Malgré la chaleur et la difficulté d’un parcours sans le moindre vent, les chronos étaient plutôt bons puisque Cédric bouclait son parcours en 40’ 50 et Karine en 50’ 06 ! 
    Tous les finishers avaient droit à des applaudissements mérités, grâce à une ultime ligne droite fort bien balisée où nombre d’accompagnateurs s’étaient installés. 
    La cérémonie de remise des prix, avec des enveloppes en bons d’achats offerts par Carrefour, était également une belle réussite. L’an prochain, la 19e édition se fera encore de jour… et il faudra être bien entraîné ! 

    Gérard Verdet

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete