CPS/syndicats : “On tourne en rond”

    samedi 7 mars 2015

    C’est à la polyclinique Paofai que l’ensemble des syndicats, mais également Régis Chang, directeur de la Caisse de prévoyance sociale, Patrick Howell, ministre (en devenir) de la Santé et Daniel Palacz, administrateur provisoire (hospitalisé à la clinique Paofai, NDLR), se sont retrouvés aux alentours de 16 heures pour tenter de trouver une porte de sortie, suite au préavis de grève déposé par l’ensemble des syndicats, préavis qui prendra fin dimanche soir, pour une grève effective lundi, si aucun accord n’est trouvé durant le week-end. Rien n’a véritablement filtré hormis “on tourne en rond” et “dialogue stérile”, après plus de deux heures de discussion sur le point un des revendications, à savoir le départ de l’actuel directeur, point de revendication qui semble se transformer en casus belli, dans ce peut être futur conflit. Après une pause, les protagonistes ont poursuivi leurs discussions et à l’heure où nous écrivons ces lignes, rien ne semble avoir été conclu entre les deux parties. 

     

    C.C.

    Paul conscience 2015-03-11 15:12:00
    Waouh ! Kezaco ! Que s’est il passe ! j’en ai perdu mon latin javanais : la levée du préavis de grève générale, déposé mardi dernier, à la Caisse de prévoyance sociale . Quel retournement de situation, en faite très prévisible de nos syndicaux à multiple casquette pour le compte d’une très petite minorité de cadre syndiqués séniles ne dépassant pas les 5 doigts de la main.
    Nouvelle intéressante pour le directeur l’affaire semble se classer après un raffut médiatique de très mauvais gout alors que la décision est sous l’appréciation exclusive du gouvernement en dernier recours et non du CA point barre.
    Maintenant essayons de comprendre le scenario et a qui profite le crime et qui sont les grands perdant de cette mascarade, dressons le décor on a besoin de :
    1) D’un directeur qui a pour mission de restructurer la CPS pour sa pérennité en introduisant de nouvelle technique de management permettant un recadrage dans la maitrise des ressources humaine et surtout une réduction des cout de fonctionnement et de lutter contre le gaspillage financier.
    2) Des cadres nostalgiques (du temps avant c’étaient mieux) refusant de partir, incapable de s’adapter au management moderne, ne s’impliquant pas, n’endossant pas de responsabilités et de ce faite refusant de rendre des comptes. Ils n’ont pas compris que leurs places et celles des autres seront sur la balance lorsque la date historique de la cessation de paiement de nos retraités arrivera à terme. Je tiens à précisé à cette petite bande de fatiguées qu’il est temps de passer la main à la génération futur ce sera leurs combats. Je serai très curieux de savoir sans grande surprise hélas qu’elle a été l’évolution de cette convention collective en interne tailler sur mesure pour cette bande de diasporas passés honteusement sous silence à l’abri des medias ? Je vous invite cher lecteur de lire le contenue de cette arnaque classé confidentiel qui mérite d’être débattue publiquement à la dépêche concernant cette d’indemnisation supplémentaire ressemblant à s’y méprendre à des parachutes dorés pour service rendu et sans se poser de question qui va payer la facture ? soyons sérieux et que dire du départ à la retraite négociable sur convention collective alors que ceci est déjà définie dans le Dalloz du code du travail ;c’est une attribution d’un directeur on assiste la à un empiétement de la fonction réglementaire et sous couvert de leur slogan ( pour le bien de la CPS , quelle foutage de gueule ! )
    3) Dite moi honnêtement qui a tiré profit de ce préavis de grève à la CPS ? pour cela lisez la nouvelle convention collective issus de ce préavis de grève on a au moins une preuve de leurs décisions démontrant surtout un manque de déontologie.
    4) Dite moi qui sont LES COCUS DE CETTE SOMBRE AFFAIRE OCCULTE encore une fois plus les cotisants et la CPS qui subie elle - même des dommages financiers ; on n’est pas la pour vous engraisser, ni pour une distribution de sucette pour enfant gâté en obtenant 12 MOIS AU LIEU 5 MOIS FAISANT LE CALCUL VOUS VOUS OCTROYE 7 MOIS D’INDEMNITEES FINANCIERE EN PLUS POUR VOTRE POT DE DEPART A LA RETRAITE POURQUOI AU JUSTE ? JUSTIFIER VOS DECISIONS ? POUR COPINAGE ? alors que LE SYSTEME EST DEFICITAIRE. Je tiens à préciser que trouve cela très limite : vous n’êtes pas des actionnaires ni fonctionnaires ni des politiciens mais bien des salariés du privé et que votre rôle est d’assurer le bon fonctionnement des cotisations ; on est tous sur le même bateau ! quand les temps seront durs il y aura des comptes à rendre avec tous ces signataires mandatés (LES BACS - 5) QUI NE CONNAISSENT PAS LE MOT DEFICITAIRE MAIS PAR CONTRE ILS SAVENT TRES BIEN COMPTER QUANT IL S AGIT DE SERVIR LEURS PROPRES INTERETS.
    5) CONCLUSION A QUOI VOUS SERVEZ AU JUSTE ? TOUT CE CINEMA POUR CA ! J’ESPERES QUE CETTE CONVENTION NE SERA PAS VALIDE AU CONSEIL D’ADMINISTRATION !
    La solution 2015-03-08 11:10:00
    @moana

    Remboursement par la cps ou par ceux qui ont pioché dedans.
    La solution 2015-03-08 11:09:00
    @moana

    exactement. Re
    moana 2015-03-08 10:46:00
    @solution d'accord avec 90% de tes solutions mais que la CPS nous rembourse d'abord nos cotisations notamment retraite si on devait la supprimer.
    1 - cette grève est une grève des nantis de la CPS. Ces privilégiés ne veulent en aucun cas remettre en cause leurs nombreux avantages en nature, et leur salaire exorbitant. Le tout financer par les cotisants de moins en moins nombreux et avec la complicité des mêmes syndicalistes qui se battent surtout pour leur propre intérêt.
    2 - Ce n'est pas aux cotisants à travers la CST de financer les actes irresponsables de ceux qui sont au RST. Solidarité oui, abus irresponsabilités non...Malgré toute la douleur d'une famille, ce n'est pas aux cotisants de prendre en charge le rapatriement d'un surfeur ( il n'avait qu'à prendre une assurance), de tous ces drames de la route ou familiale dus à un excès d'alcool ou de drogue, de ceux ou celles qui fument, s'enivrent ou se gavent avec excès. Tout cela avec la complicité des politiciens et administrateurs de la CPS car aucune politique de responsabilisation, tout en tapant sur les cotisants avec des augmentations sans fin de nos cotisations chaque année.
    3 - que tous ceux qui touchent actuellement la tranche B sans avoir cotiser suffisamment mais qui touchent plein pot remboursent le trop plein perçu ou qu'on y mette fin. Tout cela avec la complicité des syndicalistes dont le père de l'actuel directeur.
    La solution 2015-03-07 23:32:00
    @LÉON TAUTU CÉRAN-JÉRUSALÉMY

    1) les appels d'offres ne serviront qu'à faire profiter des entreprises étroitement liés en copinage avec ceux qui lance les appels d'offres. Cela s'est vu et revu pendant plusieurs années et peu importe la couleur du bateau. Cela favorise un certain electorat. Pas besoin de faire d'appels d'offre car les mutuels existent déjà.

    2) Pourquoi confier son argent à une banque de travailleurs crée par un organisme (cps) qui n'a pas été capable de gérer les finances des caisses des cotisants???

    3) Combien de fois nous avons eu droit à la recapitalisation de notre aviation ATN dont l'un des principale actionnaire est la CPS. Jusqu'à preuve du contraire les caisses sont remplis par les cotisants. Aussi il me semble qu'un des gouvernements précédents à essayer de faire fructifier les caisses (l'argent des cotisants) via la bourse et sans succès!!!! BIEN SUR SANS DEMANDER L'AVIS DES COTISANTS!!!!

    4) Pourquoi les employés de la CPS s'oppose à ce que l'Etat ait un droit de regard sur les finances en contrepartie de ses subventions. QUI PAYE CONTROLE!!!!! Est-ce que certains ont peur de voir leur vieux démons resurgir face à un contrôle des finances???

    5) Chaque année les cotisations augmentent pour payer les retraites mais apparament on se sert dans la caisses de retraites puisque Galenon l'a bien notifié à la TV qu'il fallait arrêter de toucher à ses caisses de retraites.

    6) Les plus touchés sont les travailleurs car il n'y a plus assez de cotisant à la CPS. Augmenter les charges patronales et salariales puis la hausse du SMIG entrainent la hausse du chomage et moins de cotisant à la CPS. Donc cela veut dire que ceux qui cotisent aujourd'hui à la CPS ne toucheront jamais une bonne retraite voir pas du tout.

    7) Faut pas se leurrer le système est défaillant car il y a trop de capitaines à bord qui croivent savoir ce qui est bon de faire (je veux bien sure parler des sièges éjectables en fonction de la couleur du bateau).

    8) Faut arrêter d'indemniser avec des sommes astronomiques les Conseils d'Administration parceque en fin de compte ils ne font que donner un simple avis au gouvernement dont ce dernier prend la décision finale et peu importe l'avis du CA.

    9) Je comprends le fait qu'un retraité mérite une retraite mais quand le système est défaillant qu'est ce que les anciens laissent aux nouveaux cotisants??? LA PAYE DE LEUR RETRAITE ET RIEN EN CONTREPARTIE ??? A QUI LA FAUTE???
    loren chapman 2015-03-07 16:14:00
    Je suis entierement d'accord avec leon tautu.
    Léon Tautu Céran-Jérusalémy 2015-03-07 15:45:00
    @ la solution : Je n'irais pas jusqu'à suivre tes conseils, mais par contre, ce qu'il faut adopter, c'est de confier cette gestion au privé en lançant un appel d'offre dans ce sens et croyez bien qu'ils seront nombreux à proposer leur service pour moins cher que cela ne coûte aujourd'hui !
    Et dans la foulée, pourquoi , s'il n'est pas trop tard, ne pas créer avec les moyens que la CPS dispose, la BANQUE DES TRAVAILLEURS ? why not....
    Ia vai e ia rahi te aroha...
    La solution 2015-03-07 15:37:00
    SUPPRIMONS LA CPS ET COTISONS CHACUN POUR SOIT COMME AUX ETATS UNIS!!!!! COMME ÇA PAS DE JALOUX OU DE PRIVILEGIES!!!!!
    Léon Tautu Céran-Jérusalémy 2015-03-07 15:37:00
    @ lol, bien sûre que je suis d'accord que soit licencié l'employé indélicat, ce qui ne me semble pas être le cas du directeur qui, à mon sens , ne cherche qu'à améliorer ce qui peut l'être , par les temps qui courent !
    Il fut un temps où tout était permis, du fait de l'apport considérable de fond de la part du CEP/CEA, ce qui n'est plus le cas !
    Il nous faut aujourd'hui chercher par tous les moyens de sauver la CPS , créé pour le travailleur et non pour les employés de celle-ci.
    Il serait donc approprié que le directeur, choisi pour sa compétence, mette en oeuvre ce qui est nécessaire pour sauver notre maison "CPS" devant toutes ces dérives....Te aroha ia rahi e ia vai...
    Neyo 2015-03-07 15:04:00
    Non mais faut faire le ménage a la CPS deja que ça tourne pas rond il faut mettre fin a toutes ces indemnites et niveau de salaires élevés pour des gens qui font pas grand chose au final !!' Et j'espere que directeur va faire ces réformes !!!!
    Lol 2015-03-07 14:21:00
    Non non c tres bien. Qd lindividu ne traveil pas bien et quil est couvert par la direction il est necessaire que quelqu'un puisse le mettre dehors
    Léon Tautu Céran-Jérusalémy 2015-03-07 11:33:00
    Il est quand même triste de constater que ce sont les syndicalistes , censés défendre le travailleur, qui exigent le renvoi d'un autre travailleur !
    C'est vraiment le monde à l'envers en Polynésie Française !
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete