Habillage fond de site

CRASH D’AIR MOOREA -11 ans après, un souvenir si douloureux

vendredi 10 août 2018

Evans Haumani et Alain Druet ont déposé deux gerbes en mémoire des 20 victimes. (© Jeannot Rey/LDT)

Evans Haumani et Alain Druet ont déposé deux gerbes en mémoire des 20 victimes. (© Jeannot Rey/LDT)


Chaque 9 août depuis 2007, date du crash d’Air Moorea, les proches des disparus, dont trois qui avaient des liens intimes et familiaux avec Moorea, Bruno Druet, Herman Trafton et Hélène Liao, se rassemblent au point de vue de Toatea où est érigée une stèle du souvenir, pour rendre un vibrant hommage aux victimes de ce terrible accident qui a bouleversé toute la Polynésie.

Cela fait exactement onze ans que le drame s’est produit. Hier, une trentaine de personnes étaient une nouvelle fois là en mémoire des vingt victimes, passagers et pilote, hommes et femmes, Polynésiens, Métropolitains et Américains, résidents, touristes ou en mission professionnelle.

Evans Haumani, maire de Moorea, aux côté de quelques élus, a rappelé que ce jeudi 9 août 2007, aux environs de 12h30, le “Twin Otter” de la compagnie aérienne “Air Moorea” assurant régulièrement la liaison Tahiti-Moorea s’abîmait en mer juste après son décollage de l’aéroport de Temae à Moorea à moins de 2 km de la côte.

Il n’y eut aucun survivant. Dans son discours, le maire a souhaité remercier toutes ces personnes venues déposer un bouquet, une fleur ou tout simplement venues faire une prière. Il a aussi remercié tous ceux qui, le jour du drame, étaient présents pour apporter leur aide dans les recherches et leur soutient dans l’épreuve.

Avant la clôture de la cérémonie, la parole a été donnée à quelques personnes qui ont souhaité rappeler qui étaient ces chers disparus, et comment la famille vit aujourd’hui cette absence, ces onze années qui les séparent aujourd’hui de ce jour tragique. Avant le dépôt de gerbes, des chants et une lecture biblique ont été proposés par un petit groupe de la paroisse de Teavaro, apportant une touche solennelle à la cérémonie qui se veut à chaque fois simple, mais sincère.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete