Crash d’Air Moorea : “Le début d’une 10e année”

    mercredi 10 août 2016

    crash

    Chacun a pu se recueillir un instant. (Photo : Vaiana Hargous)


    Une quarantaine de personnes réunies à Paofa’i

     

    Plus d’une quarantaine de personnes, familles et amis des victimes du crash du Twin Otter d’Air Moorea, se sont réunies hier en fin de journée dans les jardins de Paofa’i, devant la stèle commémorative du drame.

    Pour “râler après le système judiciaire défaillant, mais surtout pour rendre hommage à ceux que l’on a perdu (…) et qui auraient mérité un autre sort”, a confié à l’assistance Nikolaz Fourreau, le président de l’association 987. Après avoir observé un moment de recueillement, ceux qui le voulaient ont pu déposer une bougie allumée devant la stèle, puis des couronnes de fleurs ont été jetées dans le port, pour “rendre hommage à ceux dont le corps a été retenu par la mer”.

    Puis, certains ont pris un moment pour observer le coucher de soleil derrière Moorea, “un coucher de soleil qui marque le début d’une dixième année…

    La catastrophe aérienne du vol 1121 du Twin Otter d’Air Moorea était survenue le jeudi 9 août 2007, aux alentours de midi, peu après son décollage de l’aéroport de Temae, faisant 20 victimes : Pierre Coissac, David Corre, Frédéric Donzel, Bruno Druet, Moetia Fourreau, Michel Gauché, Chi Ping Lau, Didier Laurier, Hélène Liao, Claudio Lillini, Jean-Paul Moreau, Rodney Page, Wendy Page, Jean-Pierre Pierard, Guillaume Ratte, Michel Santurenne, Éric Sesboue, Philippe Taputuarai, Sylvia Teahamai et Hermann Trafton.

    Neuf ans après le drame, les familles attendent toujours des réponses à leurs interrogations et la justice pour leurs proches.

     

    V.H.

     

     

     

    Quelques mots ont été dits en souvenir des disparus. (Photo : Jeannot Rey/LDT)

    Quelques mots ont été dits en souvenir des disparus. (Photo : Jeannot Rey/LDT)


    À Moorea, les familles des disparus toujours dans la douleur et la colère

     

    Une petite cérémonie du souvenir s’est tenue hier, vers 11 heures, en mémoire des victimes du crash d’Air Moorea.

    C’était un jeudi, en milieu de journée, le 9 août 2007 exactement, le Twin Otter F-OIQI du vol 1121 de la compagnie Air Moorea s’abîme en mer avec, à son bord, vingt personnes, dont Pierre, David, Frédéric, Bruno, Moetia, Michel, Chi Ping Didier, Hélène, Claudio, Jean-Paul, Rodney, Wendy, Jean-Pierre, Guillaume, Michel, Éric, Philippe, Sylvia et Hermann.

    Le nom des disparus reste à jamais gravé sur une plaque de marbre scellée sur une grosse pierre déposée par la commune au site du point de vue de Toatea, presque en face du lieu où l’avion s’est abîmé en mer après, selon les éléments de l’enquête, la rupture d’un câble de gouverne.

    Éliane et Alain Druet, respectivement  mère et  frère de Bruno, l’une des victimes, étaient aux côtés  du maire de Moorea, Evans Haumani, et de quelques élus, dont Jean-Pierre Maraea, représentant le maire délégué de Teavaro.

    Gerbes et colliers de tiare ont été déposés au pied de la stèle, qui est devenue “un site de mémoire en honneur des victimes”, a rappelé Alain Druet.

     

    De notre correspondant
    Jeannot Rey

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete