Habillage fond de site

Les créations “tatouées” d’Iwalani Bennett-Pang

mardi 7 novembre 2017

Iwalani Bennett-Pang

Iwalani Bennett-Pang a installé son atelier au premier étage de la maison de sa mère, à Toahotu. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Iwalani Bennett-Pang s’est récemment découvert une passion pour la couture, qui l’a amenée à participer à un défilé en Australie, en juin. À cette occasion, elle a été initiée à l’impression sur textile à l’aide de pochoirs et de peinture écologique. Elle propose des pièces uniques pour adultes et enfants, qu’elle a présentées localement, à l’occasion d’un défilé en partenariat avec l’école de danse Vahinerii, fin octobre.

À 32 ans, Iwalani Bennett-Pang a un emploi du temps bien rempli. Mariée et maman de deux enfants – Heimoana, 5 ans, et Heirava, 1 an et demi –, cette résidente du plateau de Taravao fait quotidiennement la navette jusqu’en ville pour se rendre à la compagnie d’assurance où elle travaille.

C’est donc le soir et le week-end qu’elle se consacre à sa passion en tant que patentée, dans le petit atelier installé au premier étage de la maison de sa mère, à Toahotu.

“L’an dernier, j’ai eu envie de pratiquer un nouveau loisir et je me suis lancée dans la couture. Je suis mormone et, dans l’Église, on a des objectifs à atteindre comme celui d’être autonome. Autour de moi, il y avait des personnes qui faisaient de la couture et, de fil en aiguille, j’ai pu créer des vêtements qui me plaisaient et qui plaisaient aux autres. C’est comme ça que j’ai réalisé mes premières ventes et ma première commande pour l’Australie, en 2016, pour une amie”, se souvient la jeune femme.

Par la suite, cette amie la contacte pour l’inviter à participer au défilé international dont elle est la directrice, en juin 2017, à Brisbane.

“Ça s’est très bien passé, car j’ai été retenue pour présenter un autre défilé, à Londres, l’année prochaine. C’est aussi pendant mon séjour en Australie que j’ai appris l’impression manuelle sur textile et que j’ai décidé de me lancer”, précise-t-elle.

 

Technique artisanale et peinture écologique

 

Grâce à une série de pochoirs réalisés par un ami samoan, Iwalani Bennett-Pang apporte une touche unique à ses créations.

Cette technique artisanale peut paraître simple, mais elle demande beaucoup de patience et de précision, depuis le positionnement du motif à l’application, jusqu’au séchage et à la fixation au fer à repasser.

“Ça ne coule pas et ça ne déteint pas”, assure la créatrice, qui privilégie l’utilisation d’une peinture écologique.

Robes, polos, “tattoo tops” et jeans, que ce soit pour les petits comme pour les grands, chaque produit est unique.

Pour autant, la créatrice tient à proposer des prix raisonnables, “pour rester accessible”. Si sa page Facebook – Inn-Créa Tahiti-Iti – reste sa vitrine privilégiée, Iwalani Bennett-Pang a présenté son premier défilé au fenua, le dernier week-end d’octobre, à l’occasion d’un bal organisé par l’école de danse Vahinerii, au restaurant Gauguin, à Papeari.

Les élèves de Tuiana Brodien ont joué les mannequins et le succès a été au rendez-vous.

“J’ai eu de bons retours, qui se sont concrétisés par des ventes et des commandes”, confie la jeune femme, qui devrait également réaliser une collection de pareu pour l’école de danse. Soutenue par son entourage, Iwalani Bennett-Pang continue de développer son initiative et de laisser libre cours à son imagination.

Pour les fêtes de fin d’année, elle envisage d’étendre le concept à des nappes, sur lesquelles les motifs feront office d’élégants chemins de table.

A.-C. B.

 

ACB (2)

Fin octobre, les élèves de l’école de danse Vahinerii ont joué les mannequins pour le premier défilé de la créatrice au fenua. (© Anne-Charlotte Bouleau)

ACB (4)

Des “tattoo tops” aux polos, en passant par les jeans et les nappes, cette technique artisanale se décline à l’infini. (© Anne-Charlotte Bouleau)

ACB (3)

366
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete