Crédit immobilier – Les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas

    lundi 31 août 2015

     Les taux des crédits à l’immobilier sont particulièrement bas, depuis quelques mois. Ils devraient le rester encore au moins jusqu’à la fin de l’année. Et le prix de l’ancien a chuté de 30 % en 4 ans, seconde bonne raison pour investir et devenir propriétaire.

    Historique. Que l’on soit promoteur ou banquier, l’un et l’autre n’hésitent pas à parler d’une période plus que propice pour investir dans l’immobilier, que cela soit du neuf ou de l’ancien. Depuis quelques mois déjà, cinq environ, les taux de crédits immobiliers tournent autour de 3,15/3,3 % selon les banques de la place, alors qu’il y a moins de cinq ans, ils se situaient autour de 5 %.
    “C’est le meilleur moment, très certainement de l’histoire en Polynésie, pour investir dans l’immobilier”, estime Cyril-Claude Dardel, co-gérant de Synopsis, promoteur prêt à livrer la résidence Uraore, courant septembre, sur les toutes premières hauteurs de Tipaerui. Un avis partagé du côté des établissements bancaires.
    “C’est le bon moment pour emprunter, les taux sont historiquement bas, quand on regarde les cinq dernières années, les taux étaient plus proches de 5 %”, explique Philippe Kasztelan, directeur commercial de la clientèle (particuliers et professionnels) de la Banque de Polynésie. “Aujourd’hui, les établissements bancaires sont capables de proposer des taux autour de 3 %”. En effet, sur une durée moyenne de 20 ans pour un crédit, les taux avoisinent les 3,15 %.
    Ces taux sont même encore plus bas en métropole depuis un bout de temps, même si le phénomène à tendance à s’inverser depuis peu. Le classement de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL), qui publie chaque trimestre l’indicateur des taux des crédits immobiliers, est réalisé sur la base des crédits accordés sur 15 ans par sept enseignes bancaires.
    Les derniers relevés de taux de l’ANIL, en date du 15 août, témoignent que “les taux des prêts (…) augmentent entre mai et août, tout en restant bien inférieurs à ceux constatés à la même période en 2014”, écrit le site Sicav on line.
    Selon les établissements bancaires métropolitains, le plus bas taux se trouve au Crédit Mutuel (1,95 %) et le plus élevé est de 3,8 % à la Banque Postale. En ce qui concerne le fenua, la situation ne devrait pas évoluer avant plusieurs mois. “Jusqu’à la fin de l’année ou au tout début de 2016, les taux devraient être stables”, prévoit Philippe Kasztelan. “À partir du second ou du troisième trimestre, il n’est en revanche pas inenvisageable que les taux remontent.”

    “Les prix ont chuté de 30 %”

    Une différence de taux qui s’explique par le fait que la métropole “se refinance sur les banques centrales européennes auxquelles la Polynésie n’est pas rattachée”, comme nous l’a expliqué le directeur commercial de la Banque de Polynésie.
    Quoi qu’il en soit, “c’est le moment pour les emprunteurs de réfléchir à des projets qui visent à l’acquisition d’une résidence principale ou aussi une résidence secondaire ou un bien locatif”. En effet, hormis des taux d’intérêts “historiquement bas”, “le marché de l’immobilier est en train de se “détendre”, de retrouver une certaine dynamique”, mais il “se remet au prix du marché.”
    “Depuis quatre ans, les prix ont chuté de 30 %”, constate un agent immobilier de la place (lire encadré).
    Et cette chute des prix est bien l’argument numéro un pour un (petit) redémarrage de l’activité. “Nous constatons une hausse des transactions qui est liée à la baisse des prix”, souligne Michel Philippe Meyer, co-gérant de Thysse Tahiti.
    Pour certains, l’envie peut être toute autre. “Je n’y connaissais rien, je voulais tout simplement avoir un chez moi”, confie Thierry Hazard, animateur radio bien connu, qui a décidé d’investir justement dans la résidence Uraore de Synopsis.
    “L’occasion s’est présentée, j’ai sauté dessus, la banque m’a accordé un taux de 3,3 % sur vingt ans, il y a tout juste un an. Et j’emménage d’ici un mois”, précise le futur propriétaire. Quelle que soit votre motivation, prix cassés et crédits bas associés, c’est l’occasion qui fait le larron. Ou plutôt l’occasion qui fait la maison.

    Christophe Cozette

    Lire aussi nos interviews dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

    tari 2015-08-31 20:08:00
    Vaut mieux attendre les logements sociaux...Tahiti ne sera bientôt qu'un parc à logement social...alors pourquoi emprunter même à 3%?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete