Cronos et ses expérimentations sur toile, bois, pe’ue…

    jeudi 14 avril 2016

    Cronos présente Tropical Art, sa première exposition en solo, du 14 au 26 avril à la galerie Winkler.  Une exposition composée “d’expérimentations” sur différents médiums, qu’il s’agisse de la peinture sur toile, sur bois, ou encore de la pyrogravure sur pe’ue. Après avoir créé sa marque de vêtements et travaillé pendant huit ans le graphisme assisté par ordinateur, l’artiste renoue ici avec sa passion du dessin à main levée.

    Des trucks de toutes les couleurs, des drapeaux tahitiens peints dans différents contextes, le drapeau marquisien revisité sur bois, un portrait de Jimi Hendrix pyrogravé sur un pe’ue, un doigt d’honneur et un hang loose légendés en tahitien, des portraits sur toile de sensuelles vahine… Et des motifs. Des motifs discrets en fond de chaque œuvre, mais répétitifs : la signature de l’artiste.

    S’il a déjà exposé à la galerie Winkler en juillet dernier en duo avec l’artiste THS, Cronos signe ici sa première expo en solo. “Et pour cette première, je n’ai pas abordé un thème spécifique, confie-t-il. Je voulais essayer de montrer à peu près tout ce que j’aime faire. C’est pour cela que j’ai fait des petites séries. Et pour le nom de l’expo, Tropical Art, c’était juste pour dire qu’il y aura une touche tropicale, mais c’est surtout basé sur tout ce qui est culture pop américaine, dans laquelle j’ai grandi. Pour cette expo, il y a beaucoup plus de toiles de coton, mais j’affectionne aussi beaucoup le bois. J’aime récupérer et travailler les palettes.

    Je devais avoir des sculptures, mais je n’ai pas eu le temps. Donc, j’ai décidé de mettre de côté la sculpture pour me consacrer aux toiles, aux bois de palettes et à une œuvre un peu expérimentale faite avec un pe’ue que j’ai brûlé. Je suis assez content du résultat ! En fait, il y a beaucoup d’expérimentations pour cette expo. Peindre sur le bois, j’avais déjà fait, mais au pinceau, c’est la première fois ; cramer un pe’ue, c’est la première fois aussi. J’aime bien expérimenter.”

    Quand Cronos n’expérimente pas différents médiums, il dessine, mais sur ordinateur, pour la marque de vêtements qu’il a lancée en 2008. “Comme j’aime à le dire, je dessine pour vivre et je vis pour dessiner.”
    D’abord appelée Cronos, comme lui, la marque a été renommée Tropical Vision depuis peu, “car je voulais séparer la partie création artistique pure et la marque de vêtements”.
    Préparer cette exposition a été pour Cronos un retour à ses premiers amours : le dessin à main levé.

    “À l’école, je dessinais beaucoup, surtout pour épater un peu les filles, dit-il avant d’éclater de rire. Ensuite, au lycée, j’ai commencé l’infographisme et, par la suite, je n’ai travaillé quasiment que par ordinateur, du graphisme et de l’infographisme, c’est ce qui m’a amené à créer ma marque. Pendant sept à huit ans, je n’ai fait que de l’infographisme, et là, j’ai aimé revenir au dessin à la main.” K
    Vaiana Hargous

    Pratique

    Exposition Tropical Art, de Cronos, du jeudi 14 au mardi 26 avril, à la galerie Winkler (17, rue Jeanne d’Arc, à Papeete).
    Ouvert du lundi au vendredi, de 9 heures à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 heures, le samedi de 8 h 30 à midi.
    Tél. : 40.42.81.77 / 49.90.81.77

    Vernissage aujourd’hui, à partir de 18 heures, avec un set live de Irie Sound System (Jimbo et T-Unit).

    L’achat d’une œuvre originale permet de participer à un jeu concours avec, à la clé, un séjour à la pension Ninamu Resort French Polynesia de Tikehau.
    Le prix des œuvres varie entre 27 777 F et 217 777 F, une autre spécificité de l’artiste.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete