Habillage fond de site

La CSTP-FO a-t-elle perdu la tête ?

vendredi 20 avril 2018

Mireille Duval, secrétaire générale par intérim de la centrale, entourée de Vetea Chavez et Patrick Galenon, conteste le coup de force tenté jeudi par Jean-Paul Urima, et s'affirme seule légitime à ce poste, en attendant le prochain congrès d'où sortira le prochain secrétaire général.

Mireille Duval, secrétaire générale par intérim de la centrale, entourée de Vetea Chavez et Patrick Galenon, conteste le coup de force tenté jeudi par Jean-Paul Urima, et s’affirme seule légitime à ce poste, en attendant le prochain congrès d’où sortira le prochain secrétaire général. (Photo : Caroline Perdrix)

Opération « damage control » vendredi matin au siège de la CSTP-FO, où la presse était cette fois convoquée par Mireille Duval, nommée secrétaire générale par intérim le 5 avril dernier par le bureau confédéral, suite au départ d’Angelo Frébault pour aller à la pêche aux voix orange.

La veille, Jean-Paul Urima (secrétaire général de Force revendicatrice des agents de l’administration du Pays, affiliée à la centrale) avait provoqué une réunion du conseil fédéral territorial, à laquelle s’étaient présentés 29 de ses homologues, et s’était fait élire secrétaire général par intérim de CSTP-FO. Pour lui, c’est au conseil et non au bureau de nommer le secrétaire général par intérim en cas de décès ou de démission du titulaire. Pour Mireille Duval, ni Jean-Paul Urima ni la réunion qu’il a convoquée avec Mahinui Temarii pour se faire élire ne sont légitimes : « Ce monsieur a été radié, il fait ce qu’il veut, mais je ne sais pas pour qui il parle. Sur les statuts, ils ont leur interprétation, nous avons la nôtre. Le bureau confédéral est à l’unanimité d’accord sur notre lecture. » Selon Patrick Galenon, Jean-Paul Urima a été radié l’an dernier, par courrier remis par un huissier, « pour atteinte délibérée à l’image de la CSTP-FO, pour propos injurieux et racistes. » Si les choses sont si claires sur son statut personnel, comment se fait-il qu’il arrive à réunir 29 secrétaires généraux ? « Il faudrait savoir quel est le message qu’il leur a donné, nous on ne sait pas. »

Angélo Frébault « empêché » par les territoriales, mais repêchable…

De plus, Angelo Frébault n’est pas démissionnaire, il est « empêché. » C’est le mot-clé du jour, étrenné lors d’une conférence de presse vendredi matin. C’est, affirme Mireille Duval entourée de Patrick Galenon et Vetea Chavez, le seul terme existant dans les statuts de la CSTP-FO, sans toutefois pousser la transparence jusqu’à rendre publics ces fameux statuts pour que l’on puisse juger du langage employé. Soit. Que disent ces statuts sur l' »empêchement » et la façon d’en sortir ? Dans une admirable langue de bois, Mireille Duval répond : « On en sortira quand le secrétaire général décidera de prendre sa décision. » Donc la CSTP-FO est prise en otage par Angélo Frébault jusqu’à ce qu’il daigne prendre une décision ? Réponse en déplacement latéral : « J’ai juste cet objectif à tenir, c’est de défendre les salariés. »

Conclusion, si l’on a tout compris, Angelo Frébault est toujours secrétaire général ? « Il est empêché, voilà, il est empêché. » Pour Mireille Duval, le secrétaire général est élu par le congrès, et seul un congrès peut défaire ce qu’un congrès a fait. Un congrès qui doit être convoqué par le comité fédéral territorial, qui doit lui-même être convoqué par Mireille Duval l’intérimaire, avant début juillet. Mais quand au juste, on ne le saura pas. « Un congrès ça coûte très cher, ça ne se fait pas du jour au lendemain. » On peut donc supposer que la date sera choisie après le 6 mai prochain. En attendant, Vetea Chavez fait un peu de ménage dans les secrétaires généraux et autres personnes à convoquer : « On est en train de les recenser parce qu’il faut qu’ils soient à jour de cotisation. »

Si Angélo Frébault, toujours adhérent, cesse d’être « empêché » par sa course aux chaises musicales, il pourra donc être « repêché » et se représenter à son poste de secrétaire général.

 

C.P

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete