Habillage fond de site

CTC – Nuku Hiva, une gestion a minima

vendredi 27 janvier 2017

nuku hiva

La commune de Nuku Hiva a connu un accroissement de ses dépenses ces dernières années, sans pour autant avoir augmenté ses recettes. (© archives LDT)


 

La chambre territoriale des comptes a étudié la gestion de la commune de Nuku Hiva de 2011 à 2015. Une gestion rendue difficile par quelques approximations financières. La commune pèche dans plusieurs domaines, notamment sa masse salariale ou encore les déficits des budgets annexes.

 

La chambre territoriale des comptes (CTC) s’est penchée, dans son dernier rapport rendu public sur son site Internet, sur la commune de Nuku Hiva. Une commune financièrement fiable, mais qui a connu un accroissement de ses dépenses ces dernières années, sans pour autant avoir augmenté ses recettes.

“La situation budgétaire et financière est délicate, malgré les résultats positifs en fonctionnement qui sont régulièrement dégagés depuis 2011”, constate la CTC. “Des signes et des risques de détérioration sont en effet apparus en lien avec un effet de ciseau en formation depuis 2011.”

En effet, la chambre note que, depuis 2010, “les produits ont progressé moins rapidement que les charges”.
Comme pour de nombreuses autres communes, cette augmentation des dépenses est liée aux charges en personnel : 24 % de hausse de ces charges sur les années 2011-2015.

“Le dynamisme de ces charges de personnel peut, à terme, devenir incompatible avec le niveau des produits de gestion”, alerte ainsi la CTC. De même, les subventions versées aux services publics comme l’eau et les déchets ainsi qu’à la restauration scolaire ont elles aussi contribué à l’accroissement des charges pour la municipalité.

Les recettes d’investissement ayant diminué, les subventions et les financements propres ont connu une réduction significative sur cette période.

Cependant, la commune semble avoir fait des efforts de ce côté-là. “Après une année critique en 2011, où le besoin de financement des investissements a été supérieur aux possibilités de la commune, qui s’est traduite par un fonds de roulement de fin d’année négatif de -14,5 millions de francs, le fonds de roulement s’est reconstitué année après année pour atteindre près de 140 millions de francs en 2015, soit 124 jours de charges courantes”, note la CTC.

La difficile gestion des services publics

Ces constatations sont nappées d’un problème récurent en Polynésie française dans toutes les communes : le recouvrement des redevances. “La situation budgétaire et financière est, au final, délicate car la solidité apparente des résultats rend moins tangible les risques de détérioration. Ces signes avant-coureurs ne doivent pas être minimisés, mais au contraire, être traités sans tarder”, conseille alors la magistrature financière.

La commune n’est pas soumise à l’équilibre budgétaire des budgets annexes concernant ses services publics. De fait, elle peut les avoir en déséquilibre permanent et les remettre à flot en fin d’année avec le vote du budget.

Du côté de l’eau, la CTC note que la production et la distribution d’eau potable restent encore un problème technique, indépendamment de la question des impayés. L’eau reste impropre à la consommation et le réseau de distribution d’eau n’est pas sécurisé.
En ce qui concerne la gestion des déchets, là encore, il y a de la désorganisation. “L’organisation du service a souffert en particulier du retard pris par la mise à disposition de la commune d’un centre technique d’enfouissement (CET) qui tarde depuis 2007”, explique la CTC dans son rapport.

“Le CET du mont Muake, qui a pourtant coûté 180 millions de francs, est inutilisé et nécessite d’ores et déjà d’importants débours pour sa mise en exploitation.”

Enfin, au niveau des cantines, la délivrance de déjeuners aux enfants s’est avérée plus ardue que prévue et de nombreuses carences sont relevées. 

 

Bertrand Prévost

NUKU HIVA CTC

 

3
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete