Habillage fond de site

La cuisine végétale et gourmande de Vaipuarii

mercredi 8 novembre 2017

Vaipuarii Kight

Vaipuarii Kight concocte des recettes à la fois végétales et locales, dans sa cuisine, à Toahotu. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Vaipuarii Kight est “passée à un mode de vie végétale”, il y a un an et demi, ce qui lui a donné l’occasion de renouer pleinement avec sa passion pour la cuisine. Depuis le mois de février, elle partage ses trouvailles sur différents réseaux sociaux, notamment sur sa page Facebook, intitulée “La cuisine de Vaipuarii”. Après plusieurs démonstrations au Village de l’alimentation et de l’innovation, et plus récemment à la Foire agricole, elle vient de lancer ses propres ateliers à domicile.

Originaire de la Presqu’île, Vaipuarii Kight a passé près de la moitié de sa vie à Hawaii, où elle a rencontré son mari et donné naissance à deux beaux garçons.

De retour au fenua depuis un peu plus de deux ans, la famille s’est installée à Toahotu. Professeure d’anglais, la jeune femme de 31 ans profite actuellement d’une année sabbatique pour se consacrer à sa passion pour la cuisine, dans un contexte un peu particulier.

“Il y a un an et demi, je suis passée à un mode de vie végétal. C’est parti du besoin d’aller vers une alimentation plus saine, pour moi et mon mari, mais aussi pour nos enfants car notre fils ainé est asthmatique et le cadet a de l’eczéma.

Nous avons aussi un historique familial, avec des problèmes de cholestérol et de diabète.

La question éthique, comme l’exploitation des animaux et les répercussions sur l’environnement, est venue après”, confie Vaipuarii Kight, qui ne  consomme donc plus aucun produit d’origine animale, ce qui exclut à la fois la viande et le poisson, de même que les œufs et les produits laitiers.
“Mais je n’impose rien à mes enfants. D’ailleurs, ils mangent à la cantine”, précise-t-elle.

 

Plus de deux mille abonnés

 

Très vite, la jeune femme ressent le besoin de partager sa démarche. Pour ce faire, elle a créé, au mois de février, une page Facebook intitulée “La cuisine de Vaipuarii”, qui enregistre actuellement plus de deux mille abonnés.

Le but ? Démonter les préjugés par l’exemple, avec des recettes du quotidien on ne peut plus alléchantes, photos et vidéos à l’appui.

“Je propose des recettes simples, accessibles à tout le monde et faciles à adapter selon les goûts et ce qu’on a à disposition chez soi. Contrairement à ce qu’on croit, les légumes ne coûtent pas forcément plus cher ! L’exemple que je donne toujours, c’est qu’un steak va te coûter autour de 500 F pour un repas, alors qu’un paquet de lentilles à 140 F permet de faire deux repas pour quatre”, souligne la jeune femme, qui ne manque pas de valoriser les produits locaux.

Lors du Village de l’alimentation et de l’innovation, en avril, son poisson cru revisité à l’aide de cubes de taro en avait bluffé plus d’un.

Dans la cuisine végétale, c’est un fait : il faut être malin et créatif.

“On joue beaucoup sur les épices et les textures. Pour faire une sauce bolognaise, par exemple, je remplace la viande hachée par des lentilles et des noix concassées. Pour la béchamel, je triche en faisant une sauce épaisse à base de chou-fleur, bien assaisonnée, ce qui permet de monter des lasagnes ou des gratins”, explique Vaipuarii Kight.

Les produits spécialisés commencent à se démocratiser au fenua, comme le “faux-mage” – alternative végétale au fromage – dans les grandes surfaces et jusque dans certains restaurants, prêts à adapter leur carte à cette demande en plein essor.

Vaipuarii Kight est, elle aussi, de plus en plus sollicitée. Dans la continuité de sa participation à la dernière Foire agricole, début octobre, elle vient de lancer des ateliers à domicile.

“Le meilleur moyen de convaincre quelqu’un, c’est de le faire goûter !”, assure-t-elle.

S’il lui tient à cœur de développer rencontres et découvertes en cuisine, la jeune femme souhaiterait également s’investir davantage dans la sensibilisation du grand public.

 

A.-C. B.

 

Du petit déjeuner au dîner, en passant par le déjeuner et le goûter, la jeune femme partage  ses envies du moment sur les réseaux sociaux. (© Vai's Lifestyle)

Du petit déjeuner au dîner, en passant par le déjeuner et le goûter, la jeune femme partage ses envies du moment sur les réseaux sociaux. (© Vai’s Lifestyle)

tarte choco vegan alimentation

174
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete