Habillage fond de site

CULTURE – Après l’exposition, Tiki devient un livre (de référence)

jeudi 24 août 2017

livre tiki

Une partie des auteurs de Tiki sera présente lors de la dédicace du livre, samedi 2 septembre, de 9 à 11 heures, à la librairie Odyssey. Les personnes ayant préacheté l’ouvrage lors de la souscription lancée lors de l’exposition sont invitées à venir le retirer au Musée de Tahiti et des îles. (© Christophe Cozette)

Ô Ti’i. après la splendide exposition Tiki au Musée de Tahiti et ses îles – qui va entamer de profonds travaux de modernisation, comme annoncé aujourd’hui  -, qui s’est tenue de septembre 2016 à mars, les éditions Au Vent des îles viennent de sortir un ouvrage d’ores et déjà de référence, tout aussi beau que l’exposition éponyme. Ce dernier a été officiellement présenté hier, avant d’être dédicacé, samedi prochain.

Tiki, tiki, ti’i. Tout autant d’appellations, autour “d’une simple et complexe” question – qui suis-je ? – pour un “personnage”, une statue mondialement connue, un “objet omniprésent, un des plus emblématiques objets d’art du monde”, comme le précise un des nombreux auteurs de l’ouvrage hier, Tara Hiquily, également un des deux commissaires de l’exposition à  Punaauia qui, en six mois, a conquis plus de 8 000 visiteurs, dont la moitié de scolaires.

Ils ne sont pas moins de dix auteurs, archéologues, experts en tradition orale, un tatoueur, des professionnels des musées, à avoir travaillé sur ce splendide livre, lourd et de près de 250 pages. Plus de deux ans de travail pour une icône planétaire mais sur laquelle, paradoxalement,  aucun chercheur, aucun musée (hormis le nôtre) ne s’étaient penchés à plein temps.

“L’idée est venue lors de l’exposition et j’ai eu envie de creuser cette thématique”, confie Tara Hiquily. “Il nous a fallu deux années, même si on avait besoin d’un peu plus de temps. On a travaillé très dur, avec de nombreux auteurs, d’horizons très différents. Ils avaient tous abordé ce sujet à l’intérieur d’une recherche mais ils ne s’y étaient jamais consacrés complètement”, détaille l’ancien commissaire de l’exposition.

Ce “personnage mythique entre esprit et existence charnelle, qui peut être soit phallique, soit embryonnaire, l’incarnation de la force procréatrice” (Bruno Saura, un des auteurs, présent hier, ndlr) a désormais un livre à sa gloire, digne de ce nom et, sous peu, de référence.

Deux cent cinquante pages, toutes en couleurs, de pur bonheur, qui devraient rapidement trouver une place de choix dans une bibliothèque polynésienne digne de ce nom.
 

Christophe Cozette

 

 

 

48
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete