Habillage fond de site

Culture – Des festivals aux quatre coins du monde

vendredi 12 janvier 2018

Le ’ori Tahiti s’exporte de plus en plus à l’étranger. (© archives LDT)

Le ’ori Tahiti s’exporte de plus en plus à l’étranger. (© archives LDT)


Le Conseil international des organisations de festivals de folklore et d’arts traditionnels va participer, cette année, à deux plusieurs festivals à l’étranger. Des déplacements sont prévus dans cinq pays : Hongrie, Serbie, Espagne, îles Canaries et Philippines. L’occasion de faire rayonner la culture polynésienne dans le monde.

Le Conseil international des organisations de festivals de folklore et d’arts traditionnels (Cioff) a organisé mercredi, au rez-de-chaussée de l’immeuble New Mahana, à Papeete, une réunion d’information et de préparation à différents voyages à l’étranger, prévus cette année. Le Cioff Tahiti est dirigé par Mickaëla Folituu et ses membres projettent régulièrement des déplacements à l’étranger afin de répondre à l’invitation des Cioff des autres pays.

Cette année, le Cioff Tahiti sera présent à cinq grandes manifestations internationales où la culture polynésienne sera à l’honneur.

“On va envoyer trois groupes sur la scène internationale. Le premier groupe est Vahine Rau qui ira en Hongrie afin de participer à un festival à Budapest du 12 au 22 août. Ensuite, le même groupe ira en Serbie, du 22 au 26 août, pour participer à un deuxième festival. Cette délégation de Vahine Rau est composée d’une vingtaine de femmes dont cinq musiciennes talentueuses.

Un deuxième groupe, Ia ora na Tahiti, de Papara, doit se rendre en Espagne. Là aussi, il doit participer à deux festivals d’affilée. Le premier aura lieu du 10 au 17 juillet en Espagne et le second du 17 au 24 juillet aux îles Canaries. Dans ce groupe, normalement 25 personnes prendront part à ce déplacement, sous l’égide du Cioff Tahiti.

Le troisième groupe polynésien vient de Raiatea et ira aux Philippines pour participer à un festival régional du 11 au 18 août.

C’est un très grand festival Cioff car après cinq ans de sommeil, le Cioff Philippines a relancé ce festival l’an dernier et les organisateurs ont invité la Polynésie française pour cette année”, explique Mickaëla Folituu.

 

Tahiti accueillera le meeting de secteur 2019

 

L’année 2018 est également une année de préparation pour le bureau du Cioff Tahiti en prévision de l’accueil et l’organisation du meeting de secteur d’avril 2019, qui se tiendra à Raiatea. Le meeting de secteur comprend 24 pays venant d’Océanie, Asie et Pacifique Sud et Nord.

En attendant, Mickaëla Folituu doit se rendre en Thaïlande pour participer au meeting de secteur 2018 prévu en avril, puis en octobre à Moscou, en Russie, pour la tenue du congrès annuel du Cioff monde.

Les déplacements du groupe Vahine Rau en Hongrie et en Serbie seront placés sous le signe de la promotion de la femme polynésienne. Ils mettront en valeur les robes polynésiennes d’antan, ainsi que la musique du Tahiti d’antan.

“Les anciennes musiques polynésiennes seront entonnées durant les deux festivals et en plus, dans certains pays comme le Japon, la Chine, le Mexique, il existe un orchestre 100 % féminin et pourquoi pas nous ? Les participantes payent leurs billets d’avion, mais une fois arrivées sur place, tout est pris en charge par les organisateurs. J’accompagnerai Vahine Rau jusqu’en Hongrie et en Serbie avant de rentrer à Papeete”, conclut Mickaëla Folituu.

La troupe de danse traditionnelle de Raiatea qui se rendra aux Philippines sera choisie par les membres du Cioff Tahiti, le mois prochain, ce qui permettra au chef de groupe d’avoir six mois devant lui pour préparer sa troupe à ce voyage.

De notre correspondant J.H.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete