Habillage fond de site

Culture – Hommage à Wilson Mahuta

jeudi 18 janvier 2018

Wilson Mahuta n’est plus. Il a été inhumé hier matin, au 6e étage, du cimetière de l’Uranie, à Papeete. (© John Hiongue)

Wilson Mahuta n’est plus. Il a été inhumé hier matin, au 6e étage, du cimetière de l’Uranie, à Papeete. (© John Hiongue)


Wilson Mahuta dit Viri Tumatarii Tane, grand homme de culture, est décédé dans l’Hexagone le 4 janvier, suite à des problèmes cardiaques. Son corps est arrivé au fenua dix jours plus tard. Après deux veillées funèbres à la salle de Punahere de Vaitavatava, à Papeete, l’inhumation a eu lieu hier, au cimetière de l’Uranie.

Un grand homme de la culture polynésienne s’est éteint, en ce début d’année 2018. Wilson Mahuta, dit Viri Tumatarii Tane, est décédé le 4 janvier, à l’hôpital Bichat, dans le XVIIIe arrondissement, à Paris, où il avait été évasané deux semaines auparavant pour y être soigné suite à des problèmes cardiaques.

Le corps du défunt est arrivé au fenua le 14 janvier. Le cercueil a été exposé à la salle Punahere de Vaitavatava, à Papeete. Lundi, à 18 heures, une première veillée funèbre a été organisée sur le terrain communal, où des chapiteaux avaient été installés. Mardi soir, la seconde veillée a eu lieu au même endroit, et, à partir de 16 heures, une cérémonie dite par l’église Teretetiano de Taunoa a été assurée avant que le culte soit célébré par l’Église protestante ma’ohi.

 

Musicien talentueux

 

De nombreuses personnalités issues du monde de la culture lui ont rendu un dernier hommage, ainsi que les sapeurs-pompiers de Papeete car Wilson Mahuta était avant tout un soldat du feu en poste dans la capitale.

Il était aussi connu de tous pour être un musicien talentueux et reconnu par ses pairs. Musicien dès l’âge de 15 ans, il avait participé à 17 ans au Festival des arts du Pacifique, en Papouasie Nouvelle-Guinée.

“Mon papa était né le 28 août 1963 à Huahine. Il était l’un des membres fondateurs du groupe Fare ihi. Il en était le vice-président et chef d’orchestre. Il était sollicité de partout et avait participé à de nombreuses reprises au Heiva i Tahiti. Il avait même voyagé à l’étranger pour promouvoir la culture locale”, a témoigné son fils, Wilson Junior.

Ce musicien autodidacte a œuvré dans de nombreux groupes, notamment auprès de Hitireva, Te Maeva, les Tamarii Fautaua, Tamarii Mahina, Manuia Tahiti et Fare ihi. C’était un expert en percussions.

Hier à 9 heures, un dernier culte s’est déroulé à la paroisse Evaneria.  Wilson Mahuta a ensuite été conduit à sa dernière demeure, au 6e étage du cimetière de l’Uranie, accompagné de ses proches et de sa famille. Il laisse derrière lui, son épouse, Julienne Noho, ses six enfants et un grand nombre de jeunes qu’il a formés.

 

De notre correspondant J.H.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete