Habillage fond de site

CYCLISME (Grand Prix de Arue) – Kahiri Endeler enfin récompensé

mardi 21 mai 2019

Kahiri Endeler a remporté le Grand Prix de Arue en devançant au sprint son compagnon d’échappée, Manarii Laille. Photo : Patrice Bastian/LDT

Kahiri Endeler a remporté le Grand Prix de Arue en devançant au sprint son compagnon d’échappée, Manarii Laille. (Photo : Patrice Bastian/LDT)

Toujours bien placé mais jamais vainqueur depuis le début de la saison, Kahiri Endeler a enfin signé un succès samedi dernier en remportant le Grand Prix de Arue. Tamarii Punaruu a signé un doublé, Sébastien Sowinski l’emportant aussi en Pass.

L’exercice était plus light samedi dernier que lors des précédentes courses du calendrier. Le week-end était en effet chargé pour les cyclistes locaux avec la fameuses Ronde tahitienne programmée au lendemain du Grand Prix de Arue (lire La Dépêche d’hier). Certains souhaitaient participer aux deux épreuves, d’autres privilégier l’une ou l’autre ce qui explique que le peloton 3e catégorie était moins copieux samedi dernier qu’il ne l’avait été lors des rendez-vous précédents.

La première des deux courses du jour concernait les catégories Pass, cadets et minimes, dont le peloton était constitué d’une quarantaine d’unités.

Le Grand Prix de Arue s’est déroulé en circuit long de 2,5 km, dessiné entre les ronds-points de l’ex-Rimapp et d’Erima. Le soleil était de la partie tout comme le vent qui était contraire dans la portion de parcours vers Mahina et évidemment dans le dos au retour.

Le peloton pass/cadets/ minimes qui avait 30 kilomètres à parcourir roulera longtemps groupé, l’écrémage se faisant par l’arrière. Sébastien Sowinski avait gardé assez de réserves pour attaquer dans le dernier tour et résister au retour du peloton. Le coureur de Tamarii Punaruu conservait 4 secondes d’avance sur Tehei Collorig qui réglait le sprint du peloton.

Ethan Chonfont se distinguait également en terminant 1er cadet et en étant aux avant-postes tout au long du parcours.

 

Course élite

 

Place ensuite à la course élite longue de 50 kilomètres qui fut souvent animée par des attaques bien qu’il soit difficile de faire la différence en circuit. Le premier temps fort se déroula au 14e des 25 tours lorsque Manarii Laille et Torea Vernaudon parvenaient à créer un écart significatif.

Ils étaient rejoints au 17e tour par Kahiri Endeler, Éric Chang Sang et Vehiarii Raoulx. Les cinq hommes collaboraient pour creuser l’écart (30” au 22e tour), mais ils devaient composer avec le retour de Patrick Costeux, Raimana Mataoa et Sébastien Le Divenach. Les coureurs de Arue voulaient faire honneur à leur grand prix et ça se présentait bien car ils étaient quatre dans l’échappée de huit coureurs qui avait créé un écart suffisant pour que ça ne revienne pas derrière.

Mais à 500 mètres de la ligne d’arrivée, Kahiri Endeler plaçait une attaque tranchante et seul Manarii Laille parvenait à accrocher sa roue. C’était gagné pour Kahiri car on le savait plus véloce que Manarii au sprint. Le coureur de Tamarii Punaruu, qui n’a jamais été classé au-delà de la 4e place depuis le début de la saison remportait une victoire on ne peut plus méritée.

Il était entouré par Manarii Laille et Torea Vernaudon sur le podium. L’exercice sera individuel lors de la prochaine course programmée par la Fédération tahitienne de cyclisme.

C’est en effet un contre-la-montre qui sera proposé aux coureurs le dimanche 2 juin à la Presqu’île entre Tautira et Taravao dans le cadre de la 3e manche de la Coupe Tahiti Nui.

 

Patrice Bastian

 

cyclisme

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La date du 29-Juin, Fête de l’autonomie, représente-t-elle quelque chose pour vous ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete