Cyclisme : J -5 pour la Ronde tahitienne

    mercredi 27 mai 2015

    À cinq jours de la quatrième édition de la Ronde tahitienne, organisée par le Vélo Club de Tahiti et des îles, le peloton de l’organisation est bien calé dans la roue de Benoît Rivals, grand artisan de cette cyclosportive.
    Si les 130 bénévoles, qui œuvreront dimanche matin du vélodrome et sur la route de la côte Est, n’étaient pas présents à la conférence de presse organisée hier matin, ils ont été salués comme il se doit par les organisateurs. À l’œuvre depuis plus de huit mois, le bureau du VCT n’a pas ménagé sa peine pour que cette épreuve cycliste ouverte à tous se déroule dans les meilleures conditions et continue de gagner en notoriété.

    Pour preuve, la présence de médias étrangers, hier matin, comme peu d’événements sportifs locaux savent en attirer. À commencer par Henri Sannier, journaliste, présentateur notamment de l’émission “Tout le sport” sur France 3 et parrain de l’épreuve depuis sa création, mais aussi son fils Antoine, journaliste au magazine Le Cycle, qui a profité de l’occasion pour annoncer la sortie d’un article spécifique sur cette course dans le hors série annuel, Julien Perrot, rédacteur en chef de Vélo 101, et enfin un journaliste néo-zélandais qui a déjà consacré deux articles de présentation.

    D’un point de vue local, l’Institut de la jeunesse et des sports ainsi que le ministère des Sports ont bien compris tout l’intérêt qu’ils avaient à soutenir les organisateurs tout comme le GIE Tahiti Tourisme et la compagnie ATN. La présence d’étrangers encore embryonnaire pourrait très rapidement monter en flèche en raison de l’écho médiatique international.

    Inscrite au calendrier de la fédération française mais aussi de l’Union cycliste internationale, la Ronde tahitienne s’apprête, cette fois encore, à accueillir un grand nombre de participants répartis sur l’une des trois courses (15 km, 55 km et 110 km) au programme.
    Hier, le VCT annonçait l’inscription de 341 cyclistes contre 267 l’année dernière à la même date. Le record de 428, établi en 2014, devrait être franchi allègrement. Mais si la participation a son importance, elle ne focalise pas toutes les forces vives du VCT qui s’est fixé quatre axes de travail : l’accessibilité du sport pour tous, le message éco-citoyen, la promotion touristique et enfin l’action sociale.
    À cet effet, le Vélo Club de Tahiti et des îles a prévu deux équipements complets, celui de la compagnie aérienne locale ATN et celui du GIE Tahiti Tourisme, qui seront vendus au prix de 10 000 Fcfp et dont les fonds seront reversés à parts égales à la Saga et aux Kiwanis. Ces maillots sont d’ores et déjà en vente au Garage Bambou et, s’il en reste, le jour de la course. Dimanche devrait donc être la journée où l’on prendra du plaisir et où l’on pourra en donner aux autres.

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete