Cyclisme – Tour Hava’i 2016

    lundi 25 juillet 2016

    Raimana Mataoa peut être fier de ce qu’il a accompli lors de ce Tour Hava’i chez les 3e catégorie qu’il a survolés. Régis Morandeau et Terii Teihotaata complètent le podium. (Photo : Luc Ollivier)

    Raimana Mataoa peut être fier de ce qu’il a accompli lors de ce Tour Hava’i chez les 3e catégorie qu’il a survolés. Régis Morandeau et Terii Teihotaata complètent le podium. (Photo : Luc Ollivier)


    Raimana Mataoa et Yohann Pailloux confirment leur suprématie

     

    La dernière des quatre journées du premier Tour Hava’i à Raiatea n’est pas venue inquiéter les leaders des deux catégories, Pass’Cyclisme et 3e Catégorie.

    En tête du classement général de la 3e Catégorie depuis la première journée avec pas moins de trois victoires d’étape sur quatre et le prologue, Raimana Mataoa n’avait toujours pas étanché sa soif de victoire samedi matin à l’occasion du contre-la-montre qu’il a remporté sur un parcours (identique aux deux catégories) d’une dizaine de kilomètres entre l’école primaire de Avera et le sommet de la traversière.

    Quant à Yohann Pailloux, leader depuis vendredi matin du classement général du Pass’Cyclisme, il a assis un peu plus son statut en réalisant le meilleur chrono de sa catégorie, rivalisant même avec les meilleurs de la 3e catégorie.

    Dans l’esprit de tous, cette avant-dernière course était sans doute celle qui permettrait de perdre ou de prendre de précieuses secondes, voire minutes et de modifier sa place au
    classement, avant la dernière étape, le Grand Prix de Raiatea Cycling couru dans l’après-midi dans les rues de Uturoa et dédié à Mauna Muller.

    Sous un grand soleil et un peu de vent, les premiers départs ont été donnés à 8 heures en commençant par les plus mal classés du Pass’Cyclisme pour finir par les meilleurs de la 3e catégorie. Chez les Pass’, où le classement général était très serré pour les premières places, chaque seconde avait son importance ; moins d’une séparant les deux premiers, Yohann Pailloux et Johann Handerson.

    Yohann Pailloux tirait le meilleur bénéfice de ce contre-la-montre tandis que Johann Handerson ne réalisait que le cinquième chrono, plongeant à la cinquième place du général. Les autres heureux bénéficiaires étaient Vetea Tepa et Adil Abounaidane qui montaient sur le podium.

    En 3e catégorie, Raimana Mataoa accentuait un peu plus son avance au général en mettant plus d’une minute à son dauphin Régis Morandeau qui accentuait lui aussi son avance sur le troisième Terii Teihotaata.

    Ces deux places leur étaient acquises avant même la dernière étape. Seul perdurait le suspense pour la troisième place entre Terii Teihotaata et Laurent Barra séparés par 1’16’’.

     

    Maestrati et Muller remportent le Grand prix de Raiatea

     

    Le premier n’allait pas quitter d’un boyau le second pour éviter toute attaque qui aurait pu le mettre en difficulté. Le peloton s’étant mis au diapason de cette course tactique, ce ne sont que ceux qui n’avaient rien à perdre et qui en avaient encore sous la pédale après ces longues journées d’efforts qui prirent les devants.

    Alain Maestrati et Régis Morandeau s’extirpaient après trois des trente tours du programme (soit environ 48 km) en compagnie du très méritant Tamanui Mahuta qui ne craquait qu’à cinq tours de l’arrivée.

    Heureusement pour lui, Raimana Mataoa sortit en solitaire du peloton le relançait pour arriver jusqu’au bout et franchir la ligne en troisième position peu après Régis Morandeau et Alain Maestrati qui remportait l’étape. Le peloton arrivait un tout petit peu plus tard sans que les positions aient changé.

    Les Pass’cyclisme pouvaient s’élancer peu après pour vingt tours de circuit. Il y eut quelques tentatives comme celles de Johann Handerson ou Adil Abounaidane pour grappiller des secondes et des places mais elles furent toutes étouffées très rapidement en raison de l’entente entre le VCT et Vénus.

    L’arrivée se joua donc au sprint et une fois de plus le jeune Kurt Muller franchissait la ligne en vainqueur pour la plus grande joie des supporters de Raiatea. Loïs Vasapolli, un autre jeune dans ce sprint à trois réalisait une bonne opération en montant sur la troisième place du général pour une demi-seconde.

    Fatigués et heureux d’en avoir fini, tous et toutes dressaient leur bilan personnel en se promettant de revenir l’année prochaine pour une autre édition du Tour Hava’i.

     

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete