Habillage fond de site

CYCLISME – Tour Tahiti Nui 2018 – Deuxième victoire historique pour Taruia Krainer

lundi 24 septembre 2018

Taruia Krainer a été l’homme fort de ce 24e Tour Tahiti Nui. (© David Nakano)

Taruia Krainer a été l’homme fort de ce 24e Tour Tahiti Nui. (© David Nakano)


La Fédération tahitienne de cyclisme a organisé, la semaine dernière, la 24e édition du Tour Tahiti Nui. L’événement a fédéré une cinquantaine de cyclistes locaux et étrangers sur cinq étapes, soit six courses sur Tahiti et Moorea. Au classement général, Taruia Krainer, sociétaire de l’AS Fei-Pi, s’est imposé devant Julien Buisson et Maxime Urruty.

Taruia Krainer est le grand vainqueur de l’édition 2018 du Tour Tahiti Nui ! En effet, samedi soir, le Tahitien a gagné le pari qu’il s’était lancé en terminant maillot jaune de ce 24e Tour. “L’objectif, c’est de faire la meilleure performance qui soit. J’ai gagné en 2012 et je vais faire ce qu’il faut pour pouvoir faire la même chose”, nous avait-il confié lundi dernier lors de la présentation des dix équipes qui se sont alignés sur ce 24e Tour Tahiti Nui.

Organisé par la Fédération tahitienne de cyclisme, cet événement cycliste, qui prend de plus en plus d’ampleur aux fils des années, consistait cette fois à parcourir plus de 350 kilomètres sur le bitume, en cinq jours et six courses.

Avec une quinzaine d’étrangers et métropolitains au départ, dont certains coureurs de 1re catégorie, le Tour ne s’annonçait pas simple pour une grande partie des coureurs locaux qui évoluent en 3e catégorie.

Le leader de ce Tour, Taruia Krainer, sociétaire de Fei-Pi, évolue en métropole et court en première division nationale, tout comme ses deux dauphins Julien Buisson et Maxime Urruty, qui ont complété l’équipe de Punaruu.

 

“Taruia Krainer a été le plus fort”

 

Julien Buisson n’était pas à son coup d’essai sur ce Tour puisque l’an dernier, après le grave accident de Thomas Peyroton-Dartet, il s’était  approprié le maillot jaune devant le coureur du Vélo Club de Tahiti, Raimana Mataoa. “Le bilan est positif même si la victoire n’est pas là. Taruia Krainer a été le plus fort, c’est tout ! On était deux avec Maxime Urruty à faire tout ce qu’on pouvait pour le battre, mais il a tenu bon. Il n’y a pas de déception car ce n’est pas comme si l’on s’était fait battre par moins fort. Il gagne trois étapes, il était plus fort que nous et c’était vraiment une belle bagarre”, a confié l’ancien maillot jaune.

Chez les jeunes, Kahiri Endeler, toujours U23, a laissé son maillot au jeune Australien Nicholas Simpsons qui a couru sous les coureurs du Vélo Club Bora Bora.

En Master, David Shavits (Nouvelle-Calédonie) ter- mine premier devant Luis Sepulvda (VCT) et Serge Dunoyer (Fei Pi).

Pour Teva Bernadino, président de la Fédération tahitienne de cyclisme, c’est une grande fierté de retrouver Taruia sur la plus haute marche du podium. “Je tire mon chapeau à l’équipe de Fei-Pi ! Ils n’étaient que quatre coureurs et, à quatre, ils ont réussi à gérer comme des maîtres. Le niveau à l’extérieur est tout autre, mais nos coureurs n’ont pas démérité”.

Et malgré cette différence, les Tahitiens n’ont rien lâché et ont rivalisé contre les étrangers avec beaucoup de ténacité. “Nous n’avons pas à rougir du niveau de nos cyclistes qui se sont montrés très combatifs, ils ont un très bon niveau”. Parmi les meilleures performances des cyclistes sur route locaux, on retiendra celle du jeune Kahiri Endeler qui a remporté la cinquième étape samedi matin à l’uranie, mais aussi celle de Raimana Mataoa (VCT) qui finit cinquième du général.

Pour Taruia Krainer (Fei-Pi), ce Tour fût une énième belle expérience avec à la clef, une deuxième victoire historique pour Tahiti.

 

Vaitiare Pereyre-Gobrait

 

classement par équipe tahiti nui classement général Taruia Krainer itv

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete