Habillage fond de site

CYCLISME – Tour Tahiti Nui : Six étapes en cinq jours

mardi 19 septembre 2017

cyclisme

Le Tour de Tahiti Nui 2017 propose un parcours varié qui peut faire le bonheur des sprinteurs, puncheurs ou grimpeurs selon le profil des étapes. (© archives LDT)


Le Tour Tahiti Nui débute cet après-midi par un contre-la-montre à Papenoo. L’arrivée finale est prévue sur le front de mer samedi soir. Neuf équipes et 45 coureurs sont inscrits au départ. Dans le peloton, deux femmes, cinq moins de 23 ans, et quatorze plus de 40 ans. Deux coureurs français de première catégorie sont favoris pour le classement général. Le point sur les enjeux de ce 23e tour, maillot par maillot.

Dès cet après-midi, 45 cyclistes, dont 28 Tahitiens, vont prendre le départ du 23e Tour Tahiti Nui. Si les coureurs de première catégorie, Thomas Peyroton-Dartet et Enric Lebars, sont favoris pour le classement général, on espère aussi voir les Tahitiens se battre pour des victoires d’étape ou les maillots de spécialistes.

Le tour accueille cette année une équipe australienne (Team Ultra Racing), une équipe calédonienne (Ouenghi Sport Aventures) et de nombreux coureurs de France métropolitaine. Premier départ du prologue contre-la-montre, cet après-midi à 14h30 à Papenoo.

 

Classement général

 

Le Vélo Club de Tahiti présente une nouvelle fois un candidat à la victoire finale sur le Tour Tahiti Nui. Après Loïck Lebouvier, recruté à Aix-en-Provence et vainqueur de l’édition 2016, voici Thomas Peyroton-Dartet (1re catégorie), 32 ans,  du Team Peltrax à Dammarie-lès-Lys en région parisienne, qui vient faire une pige au VCT sur le tour 2017.

L’autre favori (1re catégorie) est Enric Lebars, 28 ans, du club Bricquebec-Cotentin, qui défendra le maillot de Pirae sur ce tour. Enric Lebars avait terminé troisième du tour polynésien en 2016.

Le Limousin Julien Buisson (2e catégorie), qui va courir sous les couleurs de Tamarii Punaruu, est aussi un prétendant au classement général.

Chez les Tahitiens (3e catégorie), Patrick Costeux (Arue), récent vainqueur de la Coupe Tahiti Nui, et Raimana Mataoa (Vénus), champion de Polynésie en titre, seront attendus. Bonifications : aucune pour le contre-la-montre aujourd’hui ; 10, 6 et 4 secondes pour les arrivées de mercredi, jeudi et vendredi ; 6, 4 et 2 secondes pour les deux étapes courtes de samedi ; 3, 2 et 1 seconde pour tous les sprints intermédiaires.

 

Meilleur grimpeur

 

Enric Lebars, deuxième du classement des grimpeurs en 2016, peut viser la gagne du maillot à pois cette année. La bataille pour le maillot blanc à pois rouges va commencer seulement jeudi, lors de la troisième étape sur la côte est, avec au programme la côte de Vaiha à Hitiaa, le col du Tahara’a et l’arrivée au sommet du Belvédère à Pirae.

Le lendemain à Moorea, la côte du Sofitel jusqu’au point de vue de Temae sera grimpée deux fois, et les coureurs arriveront au cœur de l’île sœur au sommet du Belvédère d’Opunohu.

Samedi matin, l’arrivée au sommet de l’Uranie à Papeete sera la dernière pente du tour cette année. Points pour les cols de première catégorie (Belvédère de Pirae jeudi, Belvédère de Moorea vendredi) : 10, 8, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point aux huit premiers coureurs.

Points pour les cols de 2e catégorie (Tahara’a jeudi) : 5, 3, 2 et 1 point aux quatre premiers coureurs.

Points pour les cols de 3e catégorie (Côte de Vaiha à Hitiaa jeudi, côte du Sofitel de Moorea vendredi, col de l’Uranie samedi matin) : 3, 2 et 1 point aux trois premiers.

 

Meilleur sprinteur

 

C’est peut-être le maillot que Tahiti a le plus de chances de remporter. Terii Teihotaata (Arue) avait été sacré meilleur sprinteur du tour 2016. Il revient défendre son titre cette année. Kahiri Endeler (Punaruu) est aussi un prétendant, ainsi que tous les candidats aux victoires d’étapes, Patrick Costeux et Raimana Mataoa notamment.

Attribution des points : 5, 3, 2 et 1 point pour les sprints intermédiaires ; 10, 8, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point pour les arrivées, sauf pour le contre-la-montre aujourd’hui.

 

Meilleur jeune

 

Le Tahitien de Punaruu Kahiri Endeler aura de la concurrence pour le maillot blanc de meilleur jeune (moins de 23 ans). Deux Français, Corentin Buisson pour Punaruu et Maxime Dulau pour Fei Pi, et deux Australiens, Billy Sewell pour le Team Ultra Racing et John Carr-Tearloch pour le Vélo Club de Bora Bora, vont lui disputer la tunique.

Lors de l’édition 2016, Tuarii Teuira avait été sacré meilleur jeune en terminant à 19 ans septième et meilleur Tahitien au classement général. Malgré son excellente forme actuelle, des obligations professionnelles l’ont empêché de s’inscrire sur le tour Tahiti Nui cette année.

 

Meilleur master

 

Avec son dossard numéro 4, le Néo-Calédonien Guillaume Patriti vient défendre son maillot bleu de meilleur master (plus de 40 ans). Ils seront 14 dans cette catégorie. Le maillot bleu sera attribué au coureur de plus de 40 ans qui sera le mieux placé au classement général. 

 

Benoît Buquet

 

participant cyclisme parcours cyclisme résultats 2016

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete