Cyclone Pam : le Vanuatu active son plan d’urgence

    jeudi 12 mars 2015

    L’archipel du Vanuatu se prépare à subir le passage du cyclone Pam, qui ne cesse de se renforcer à l’approche de ses côtes : passé en catégorie 4 la nuit dernière, il pourrait atteindre la puissance maximale d’ici quelques heures, et passer en catégorie 5.     
     
    Selon les prévisions météo, les vents pourraient souffler jusqu’à 150, voire 200 km/h près de l’œil du cyclone. Des alertes ont été lancées dans les provinces de Torba, Sanma, Malampa et Penama. Neville Koop, du service de météorologie fidjien Na Draki, donne les dernières prévisions : « Le centre du cyclone va passer à l’est, à peu près à la parallèle du Vanuatu, au cours des prochaines 24 à 48h. Le cyclone devrait atteindre la catégorie 5 ce soir, vers minuit, heure fidjienne. Les vents vont s’intensifier à l’approche de Port-Vila. »
     
    Les autorités vanuataises s’attendent aussi à de fortes précipitations et à des inondations. Fidji, également, a averti sa population que des pluies abondantes étaient susceptibles de tomber sur toutes les îles de l’archipel. Des crues soudaines sont redoutées dans les zones basses.
     
    Partout dans la région, les habitants se préparent au pire. Ils étaient nombreux, hier, à faire le plein de provisions dans les supermarchés de Port-Vila, la capitale vanuataise, rapporte ainsi Tony Wilson, directeur de publication du Vanuatu Independent, interrogé par ABC.
     
    Le Bureau national de gestion des catastrophes a, lui, activé ses centres d’opération d’urgence situés dans plusieurs îles, pour pouvoir accueillir les gens, si besoin. « Notre travail, c’est d’identifier des zones d’évacuation et d’aider les habitants des zones rurales à rejoindre ces centres. Ça se fait toujours sur la base du volontariat, on ne peut pas forcer les gens à quitter leurs maisons. Pour prévenir la population dans les îles isolées, aux infrastructures insuffisantes et aux moyens de communication médiocres, on se tourne généralement vers des relais locaux. On utilise toujours la radio pour conseiller aux gens de se préparer et d’identifier le centre d’évacuation le plus proche de chez eux, au cas où », explique le gestionnaire du Bureau, Peter Korissa.
     
    La Croix-Rouge internationale est aussi prête à venir en aide à la population, que ce soit au Vanuatu, aux îles Salomon ou à Fidji, assure Aurélia Balpe, chef du bureau régional de l’association à Suva : « Nous nous sommes préparés pour pouvoir accéder à des stocks d’eau, de couvertures, de nécessaire de cuisine dès que le cyclone sera passé, et on sera en mesure de distribuer cette aide sous 48h. Dans certaines îles, notamment les plus reculées, sur la côte de Santa Cruz, on n’a pas de bénévoles, donc là, il s’agira de monter dans un bateau le plus vite possible pour atteindre ces communautés. »
    Des réserves d’eau et des appareils de purification d’eau ont été prépositionnés dans chaque pays, indique encore la Croix-Rouge.
     
    En Australie, les habitants du Queensland se préparent à l’arrivée d’un autre cyclone : Nathan, de catégorie 2. De fortes pluies et des vents destructeurs sont prévus pour ces prochaines heures, avant que le cyclone ne fasse demi-tour, demain matin.
     
    Radio Australia
     
     
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete