Trop de bruit chez lui : le papy sort une hache

    mardi 18 octobre 2016

    Plusieurs comparutions immédiates ont eu lieu hier après-midi au tribunal de Papeete. (© archives)

    Plusieurs comparutions immédiates ont eu lieu hier après-midi au tribunal de Papeete. (© archives)

     

    Les faits se déroulent à Raiatea, le week-end dernier. Monsieur H., né en 1958, toujours en activité, a été pour cela déféré de Uturoa pour comparaître pour des faits qui auraient pu se terminer aux assises et qui se sont déroulés le 15 octobre.
    Soigné pour des problèmes cardiaques, l’homme, grand, vêtu d’un tee-shirt à manches longues de couleur bordeaux et d’un pantalon long noir à la barre, est réputé solitaire, trop peut-être. Quoi qu’il en soit, il ne semble pas supporter le bruit occasionné par sa sœur et ses enfants, venus en vacances à Raiatea alors qu’ils habitent en métropole.
    C’était la bringue le week-end dernier. Une fois, deux fois, H. crie, demande de faire moins de bruit mais rien n’y fait.

    Il débarque, armé d’une hache, la brandit, “sans dire un mot”, et l’abat violemment à deux mains sur sa sœur, “pour lui faire peur”, comme il a déclaré devant le tribunal, dans un français approximatif, gêné par une audition difficile. Presque par miracle, cette dernière évite le coup de hache grâce à un manche à balai, avant que son frère ne soit maîtrisé par le neveu de H.

    Face au psychiatre, la science conclut “qu’il pourrait être dangereux pour lui ou les autres”, mais H. semble regretter son geste, même s’il a  arrosé la maison d’essence, sans avoir l’intention d’y mettre le feu. “Je veux parler à ma sœur”, a-t-il demandé au président du tribunal.
    Pour le procureur, cela nécessiterait une hospitalisation d’office. “Avec une hache, excusez du peu, et il s’en est servi. C’est particulièrement effrayant”, a déclaré le représentant du ministère public, qui a requis un an d’emprisonnement, dont six mois avec sursis.

    La défense, sobre, a insisté sur la solitude de H. et sur sa santé fragile, incompatible, selon elle, avec une incarcération.
    Le tribunal a finalement condamné H. à six mois d’emprisonnement avec sursis, deux ans de mise à l’épreuve avec soins obligatoires et une interdiction de se rendre sur l’île Sacrée durant un mois.

    Compte rendu d’audience Christophe Cozette

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete