Pas de connexion Internet dans les archipels pendant plus de 24 heures

    mercredi 17 août 2016

    internet

    Lundi, aux alentours de 10 heures du matin, les Australes, les Marquises, les Tuamotu et les Gambier se sont vu privées de connexion Internet, et ce, pendant plus de 24 heures. (Photo : Élénore Pelletier)

     

    Les îliens coupés du monde

     

    Lundi, aux alentours de 10 heures du matin, les Australes, les Marquises, les Tuamotu et les Gambier se sont vu privées de connexion Internet et ce, pendant plus de 24 heures.

    Une panne ? Un problème technique ? Nous n’en saurons rien, puisqu’après avoir tenté de contacter Vini, Mana et l’Office des postes et télécommunication (OPT) toute la journée d’hier pour obtenir plus d’informations au sujet de cette mystérieuse déconnexion Internet, aucune des trois entités n’a accepté de nous répondre.

    Pour les internautes des îles éloignées, ce type de problème n’est pas un phénomène nouveau.

    Cela a très mal marché durant tout juillet. Le mois dernier, on a dû avoir 15 jours de connexion. Le reste du temps, on ne pouvait accéder qu’à notre boîte mail ou à notre compte Facebook, rien de plus. Mais là, depuis lundi matin, on n’a plus accès à rien du tout”, explique la gérante d’un centre de plongée à Nuku Hiva.

    Aux Tuamotu, ces phénomènes se rencontrent régulièrement depuis plus de trois ans. Pas de connexion Internet : une situation difficile pour ces îliens des archipels éloignés, qui se retrouvent alors complètement coupés du monde, avec des opérateurs incapables de leur apporter la moindre explication.

    On s’arrache les cheveux. C’est à devenir fou. Mana ne répond même plus à nos coups de fil”, lance la gérante d’une pension de Rangiroa.

    Ils n’ont pas su me dire ce qui se passait, mais ils m’ont dit que le problème était général à tous les archipels et qu’ils essayaient de réparer”, raconte Marie, des Marquises.

     

    Débits pas respectés

     

    Aux Australes, ce n’est pas juste la connexion Internet qui a été coupée, c’est également la ligne mobile.

    On se sent impuissant. Déjà, au mois de juillet, on a été coupé du monde. Pas d’Internet et pas de vini pendant cinq jours parce qu’une pièce de l’antenne de Rimatara avait cramé. Et là, rebelotte”, raconte cette dame, qui tient une pension de famille à Rimatara.

    Si les connexions Internet et mobile semblent avoir été rétablies, hier, en fin de matinée, la grogne, du côté des internautes des archipels éloignés, commence à se faire sentir.

    En effet, jusqu’à maintenant, Vini, Mana et OPT n’ont pas fait la moindre petite ristourne sur les journées sans connexion et ces problèmes ne sont pas sans conséquences sur les affaires, et notamment sur le tourisme, dont la plupart des réservations dépendent justement d’Internet.

    Déjà que le tourisme ne va pas fort. Alors en plus, si on n’a plus de connexion, comment on fait ? Toutes nos réservations dépendent d’Internet.  Alors si nous n’en avons pas, c’est un fiasco pour nos affaires”, lance le gérant du Kia Ora, à Rangiroa. 

    Outre ces interruptions de connexion, les internautes des îles éloignées dénoncent la mauvaise qualité de leur débit ADSL.

    On nous a vendu du deux méga mais on n’en voit pas la couleur, pourtant on paie. Ils nous ont vendu un service qu’ils ne peuvent pas assurer. D’ailleurs, depuis, ils ont arrêté de commercialiser des forfaits d’un et deux méga pour ne proposer que des petits forfaits n’excédant pas les 500 k”, explique un habitant de Rangiroa.

    En effet, les prix des forfaits Internet proposés à Tahiti ne sont pas les mêmes que pour les archipels éloignés.

    S’il faut compter 6 100 F par mois pour un forfait ADSL de 4mb/ seconde avec la téléphonie, l’offre “no limit” proposée aux archipels éloignés s’élève quant à elle à 5 080 F par mois pour un débit de 512 K.

    Et pour ceux qui auraient pu souscrire à une connexion de deux méga, ils affirment en avoir pour plus de 9 000 F par mois. Une inégalité qui rend furieux les îliens.

    Des pétitions tournent dans les archipels pour dénoncer tous ces problèmes : une connexion au ralenti, des embouteillages sur le réseau à certaines heures et un débit pas respecté.

    Les internautes espèrent qu’un jour, ils auront gain de cause. Certains pensent même à traiter avec des sociétés étrangères pour installer leur propre réseau.

     

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete