De Huahine à Maupiti à la nage

    mardi 4 novembre 2014

    L’odyssée d’Ismaël Patu-Huukena, ce Marquisien expatrié au Pays Basque, continue. Après s’être lancé le défi de rallier la France à son archipel d’origine, en pirogue à voile baptisée “Te-Hono”, Ismaël cherche les huit millions manquants nécessaires pour le voyage.
    Le 18 avril dernier, il est arrivé à Bora en V3, après avoir couvert le trajet depuis Tahiti. Cette fois-ci, après avoir nagé entre Tautira et Mahina (80 km en 5 jours), puis Tahiti et Moorea, il s’est lancé un troisième défi : joindre, à la nage, toutes les îles Sous-Le-Vent.
    Il est donc parti jeudi, à 9 heures, de Huahine, a touché Uturoa vendredi, à 11 heures (48 km). Il s’est régalé d’un bon chao men et est reparti samedi matin, au petit jour, pour Taha’a. Dimanche il s’est reposé, pour reprendre la mer lundi, de Taha’a via Bora (55 km de passe à passe, en 2 jours) où le nageur devrait arriver aujourd’hui, vers 15 heures.
    Si le parcours le plus stressant a été Huahine-Raiatea, une rencontre fortuite avec les dauphins a rendu la route moins longue et a enchanté Ismaël.
    Nageant la plupart du temps le crawl, l’homme a appris de nombreuses choses lors de son aventure aquatique et notamment, une manière de nager comme les tortues. Faisant beaucoup de yoga et de méditation, sa foi demeure grande et il demande au Seigneur de lui ouvrir les portes. Il se nourrit de raisins secs, de biscuits sucrés et de fruits riches en vitamine C. Il tracte 40 kg derrière lui. Son témoin le suit sur une pirogue et veille la nuit pendant qu’Ismaël dort.
    Il est venu sur la perle du Pacifique, avant de partir à Huahine, pour voir sa famille et les rassurer mais également pour rencontrer Wendy Hebert, directrice de la boutique Arc-En-ciel. En effet, après être allé sur Facebook et avoir découvert que la jeune femme était une ambassadrice de l’île, il lui a rendu visite, lui demandant de l’aide. La directrice et son équipe dynamique, présentes sur tous les événements de la communauté et toujours prêtes à rendre service, n’ont pas hésité à sponsoriser l’action.
    Après ce challenge, si Ismaël ne récolte pas assez d’argent, il ira en métropole pour lancer un pari aux champions internationaux de natation, en se rendant à 5 heures des côtes de la Manche, pour revenir sur la terre, à la nage.
    C’est donc, le cœur léger qu’il devrait voir le bout de ce deuxième challenge, à Maupiti. Il compte quitter Bora, le mardi 11 et arriver là-bas le 13 novembre.
     
    Françoise Buil

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete