De la communication sportive pour booster la Tahiti Pearl Regatta

    jeudi 21 avril 2016

    La Tahiti Pearl Regatta se tiendra du 2 au 7 mai. Cinquante navires, dont 15 équipages étrangers, participent à cette édition. Pour la première fois, Amaury Sport Organisation va booster la communication de la régate.

    Get Lucky. La Tahiti Pearl Regatta (TPR) a choisi de placer sa 13e édition sous le signe de la chance, le 13 étant un chiffre porte-bonheur. Cette régate alliant le festif au sportif se tiendra du 2 au 7 mai, sur les plans d’eau de Raiatea-Taha’a et de Bora Bora.
    L’ensemble des organisateurs et partenaires de cet événement, soutenu par le Pays, ont présenté, hier matin, au yacht-club de Arue, les grandes lignes, et bords, de cette régate à voile, en passe de devenir une course célèbre, avec la médiatisation prévue cette année.
    En effet, Amaury Sport Organisation (ASO), en charge notamment du Tour de France, du Dakar ou du Vendée Globe, va désormais rejoindre l’équipage organisateur de la TPR. Hormis différents journalistes spécialisés venus de France, d’Allemagne, des États-Unis, d’Italie ou d’Angleterre, et une présence forte sur les réseaux sociaux, l’organisation avait décidé de percer “le plafond de verre” en conviant, cette année, cette entreprise spécialisée dans la communication d’événements sportifs, avec l’appui du ministère du Tourisme.

    Présente sur les quatre continents sur de grandes chaînes et plus de 150 médias digitaux, cette entreprise va diffuser quotidiennement un clip de 90 secondes, et ce, grâce à l’appui technique de l’OPT, qui va déployer pour l’occasion un réseau de fibres optiques aux îles Sous-le-Vent, et d’un hélicoptère pour le tournage.
    Et comme toute communication bien maîtrisée se veut complète, le choix du yacht-club n’est pas innocent. Le parrain de cette édition Lucky n’est autre que l’enfant du pays (et du yacht-club) Billy Besson, quadruple champion du monde en Nacra 17 et sélectionné aux Jeux olympiques de Rio en 2016 dans l’équipe de France de voile. Le regretté parrain des deux précédentes éditions, Laurent Bourgnon, disparu aux Tuamotu à Toau, le 24 juin dernier, n’a pas été oublié. Une des courses, la dernière à Taha’a, lui sera dédiée.

    Valoriser le tourisme nautique

    Cette communication n’est pas innocente. “C’est pour intéresser plus de partenaires internationaux, mais surtout pour faire valoir la qualité du plan d’eau, la beauté du charter nautique en Polynésie”, a confié Stéphanie Betz, de la société Archipelagoes, chargée des médias et partenaire de la TPR. “Par les images que ASO va pouvoir réaliser et diffuser à l’international, on va développer le tourisme nautique en Polynésie”, a-t-elle poursuivi.
    Et ce secteur se porte bien, selon elle. “Le tourisme nautique est un secteur qui va de mieux en mieux, qui, chaque année, a une croissance à deux chiffres. Le Pays, autant dans la communication avec ASO que dans les infrastructures comme les marinas ou les corps-morts dans les baies, œuvre à développer et à structurer ce tourisme nautique pour pouvoir accueillir plus de bateaux, qu’ils soient de charter, de plaisance ou des super-yachts”, se réjouit la professionnelle du secteur. De là, à une super course transpacifique d’ici quelques années, il n’y a qu’un pas.

    Sur les 50 bateaux inscrits, 15 viennent de l’étranger (Australie, France et États-Unis). Ils s’affronteront, comme à l’accoutumée, dans différentes catégories (racing, cruising et entreprises), en monocoque ou multicoque, et le grand gagnant aura la chance d’être invité à naviguer aux Voiles de Saint Tropez (partenaire et membre du jury de la TPR), en septembre.
    Diverses animations sont prévues pour préserver l’esprit festif, aux départs comme aux arrivées. Parmi celles-ci, un soutien fort à la Saga (qui se tiendra cette année à Papeari, du 26 juin au 31 juillet), une soirée “jungle” à Bora Bora et, surtout, le retour de la parade nautique à Uturoa, le 4 mai, qui avait connu un franc succès, il y a trois ans.
    Afin que la fête soit totale, notamment pour les Raromatai, forts présents sur le plan d’eau lors de l’Hawaiki nui va’a, les organisateurs ont prévu des bateaux pour que les habitants puissent suivre la course au plus près. L’invitation est lancée, en attendant peut-être, d’ici quelques années, une course identique mais d’une plus grande ampleur…

    Christophe Cozette

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete