Habillage fond de site

De l’importance de savoir bien mener le taui au sein de son entreprise

lundi 15 janvier 2018

alain dussart

Le changement, “comme toute chose, cela s’apprend”, répond Alain Dussart, ici avec les ouvrages de David Autissier. (© Florent Collet)


Après avoir organisé la Semaine du dialogue social en 2016, Anuanua Formation organise, du 24 au 27 avril, avec le syndicat des professionnels du numérique et la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), la Semaine de la conduite du changement, de l’innovation managériale et de la transformation digitale.  David Autissier, directeur de la chaire Essec du changement et expert en stratégie de transformation depuis 20 ans, sera présent. Alain Dussart, gérant de Anuanua Formation, détaille les enjeux de cette semaine.

Pourquoi avoir voulu vous intéresser aux thématiques du changement, de l’innovation managériale et de la transformation digitale ?

Selon une étude menée en métropole, 50 % des projets aujourd’hui échouent dans les entreprises par manque d’adhésion des salariés. Le second constat, c’est que le changement a de l’avenir, il s’accélère, il touche de plus en plus en profondeur les entreprises. Par rapport à ce constat, qu’est-ce que l’on fait ? C’est l’enjeu de cette semaine. Notre intervenant, David Autissier, travaille sur ces problématiques, il accompagne les entreprises et l’administration.

 

Il n’est pas seulement question du passage au digital lorsque vous évoquez le changement ?

Non, le changement touche l’entreprise sous différentes formes. Aujourd’hui, elle peut être confrontée aux problématiques par rapport à des réorganisations internes, une mise en place de nouvelles équipes commerciales, d’un nouveau système d’information… Il y a beaucoup de projets de différentes natures qui se mettent en place.

 

La transformation digitale en est un…

Oui, cette révolution digitale que l’on commence à voir apparaître aussi en Polynésie, c’est un accélérateur auprès des entreprises pour se transformer.

C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité bâtir cette semaine à travers ce triptyque qui dit effectivement que le changement est compliqué, mais c’est aussi une posture positive. Finalement, comme toute chose, cela s’apprend.

Il s’agit aussi de dire que nous savons que la révolution numérique est en marche, maintenant qu’est-ce que l’on fait et qu’est-ce que cela veut dire, réussir la transformation numérique de son entreprise ? Il y a une certaine dimension technique, mais il y a aussi une dimension humaine.

 

Cette dimension humaine est-elle prise en compte ?

L’une des raisons profondes de cette semaine du changement, c’est que cette dimension est souvent mise de côté. L’histoire et l’expérience prouvent que rien ne se fait sans l’adhésion des salariés, donc maintenant, comment l’obtenir ?

Après, il s’agit de dire que le changement, nous en avons besoin, c’est un savoir-faire dont va nous parler David Autissier. La transformation digitale accélère ce changement. Après, le troisième temps, c’est l’innovation managériale car la transformation digitale  donne lieu à de nouveaux modes de collaboration, tels que les ateliers participatifs ou les réseaux apprenants.

 

Vous dites que la période pousse au changement. Est-ce que cela n’a pas toujours été le cas et qu’est-ce qui, à notre époque, rend le changement obligatoire ?

Le changement, c’est la vie. Quand on regarde les choses en perspective, le changement s’accélère et touche les entreprises. C’est un environnement externe sur lequel aucune organisation, entreprise ou administration n’a d’emprise.

Face à cet environnement mobile, on parle de plus en plus de développer une agilité. Dans le secteur aérien par exemple, en Polynésie, avec de nouveaux arrivants, le secteur doit être de plus en plus agile, développer des projets, les mettre en œuvre et fédérer les salariés autour de ces nouveaux projets.

La transformation digitale signifie qu’aujourd’hui, nous sommes à l’heure où le consommateur est connecté.

C’est presque un changement de civilisation, il a la possibilité de décider et de commander avec son smartphone. C’est à l’entreprise, progressivement, de digitaliser son offre de services et de produits, de canaliser ses circuits marketing et commerciaux et de repenser le client au cœur de sa stratégie. Cela pousse l’administration et l’entreprise à repenser leur modèle économique. 

Propos recueillis par F.C.

 

info pratique vincent fabre

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete