De l’intérêt de prévenir les secours après s’être trouvé en difficulté

    mercredi 24 décembre 2014

    Le MRCC tient à insister sur quelques principes de base à l’adresse des usagers de l’océan. Il rappelle en effet que le sauvetage en mer est gratuit et que les personnes secourues n’ont donc pas à s’acquitter des frais engagés pour leur sauvetage.
    Mais en contrepartie de cette gratuité, il est nécessaire de prévenir immédiatement les secours quand, après les avoir alertés ou avoir fait en sorte qu’ils le soient, une personne parvient finalement à se tirer d’affaire par ses propres moyens.
    Parce que si c’est gratuit, ce n’en est pas moins très coûteux. Par ailleurs, en plus de consommer inutilement du potentiel et des énergies, le maintien ou l’envoi sur zone des moyens de secours les rend indisponibles pour d’autres opérations. Ne pas informer les secours de la fin de l’alerte peut donc avoir des conséquences graves.
    Pourquoi le MRCC fait-il ce rappel de bon sens ? Parce que samedi dernier, à 18 h 50, il était informé d’un témoignage signalant qu’un kayakiste se trouvait en difficulté dans la passe de Avatoru, sur l’atoll de Rangiroa. Emportée par le fort courant sortant après avoir chaviré, la personne avait appelé à l’aide puis avait été perdue de vue avec la tombée de la nuit.
    Le MRCC Papeete avait alors sollicité l’intervention de divers moyens nautiques (clubs de plongée, bénévoles de la Fédération d’entraide polynésienne de sauvetage en mer et pompiers) et mis en œuvre l’hélicoptère inter-administrations Dauphin basé à Tahiti.
    Arrivé sur zone à 22 h, ce dernier avait retrouvé une heure plus tard le kayak, en dérive à l’ouest de la passe, sans personne à bord. Les recherches avaient donc été poursuivies jusqu’à 2 h du matin, puis reprises quelques heures plus tard avec l’appui supplémentaire d’un Gardian.
    Or, à 12 h 15, la gendarmerie de Rangiroa informait le MRCC que la personne recherchée se trouvait à terre… Elle avait réussi à regagner l’atoll par ses propres moyens, sans informer les autorités de son retour “par crainte de devoir assumer les frais engagés pour sa recherche”.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete