De nouveau devant le tribunal pour violence conjugale

    mardi 10 novembre 2015

    Le jeudi 5 novembre, un jeune trentenaire était condamné à un an de prison avec sursis pour violences sur sa concubine (La Dépêche du 6 novembre).
    Mais cette condamnation ne lui a pas servi de leçon. À peine sorti du tribunal, ce même jour, il se disputait de nouveau avec sa compagne et la molestait. Hier, en comparution immédiate, il était donc condamné pour ces nouveaux faits de violence.
    La dispute de jeudi dernier aurait commencé par une scène de jalousie de sa compagne, selon ses dires. Elle aurait découvert le message d’une femme sur son téléphone. Il aurait alors décidé de fuir la dispute et d’aller chez ses parents.
    Mais sa concubine lui aurait couru après avec leur bébé de deux mois dans les bras. Il serait alors revenu dans la maison et, là, il se serait saisi d’un manche à balai et aurait assené trois coups sur les jambes de la jeune femme avant de lui donner deux gifles.
    Après avoir été brutalisée, la jeune femme a appelé la DSP qui a interpellé l’homme. Le médecin qui l’a ausculté a constaté de multiples bleus et hématomes au visage et au niveau des tibias de la victime. Le taote lui a donné 5 jours d’ITT. En violation de sa première peine, il est envoyé à Nuutania.
    Le prévenu a reconnu devant le tribunal que les violences ont eu lieu devant leurs deux enfants, âgés de 5 ans et 2 mois. Le prévenu aurait indiqué à la police, “On n’arrive pas à discuter avec elle, elle ne veut pas comprendre.” La victime s’est portée partie civile et a demandé à ce qu’un franc symbolique lui soit versé. De son côté, le procureur a jugé les faits particulièrement graves et a requis un an ferme avec mandat de dépôt. Le tribunal a, quant à lui, opté pour une peine de 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. 

    M-C.C.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete