De nouveaux rendez-vous pour le 12e Fifo

mercredi 14 janvier 2015

Les organisateurs et les partenaires du Festival international du film documentaire océanien (Fifo) ont présenté hier la 12e édition, qui se déroulera du 31 janvier au 8 février. Cette année, le réalisateur français Jan Kounen présidera le jury, qui visionnera 15 films en compétition. Dix-huit seront présentés hors compétition. Parmi les nouveaux rendez-vous, le Fifo va proposer une carte blanche au Doc Edge, un festival néo-zélandais avec des films du monde entier, des rencontres avec les professionnels baptisées Inside the doc et des ateliers inédits.

“L’idée principale de ce Fifo, qui démarre sa 12e édition, est de se voir et de se rencontrer. On est polynésiens mais on est aussi océaniens. Avec les moyens de communication, on sait ce qui se passe à New York ou à Moscou mais pas forcément près de chez nous”, a déclaré hier Heremoana Maamaatuaiahutapu, en charge de la culture au gouvernement.
Ce 12e Fifo sera en effet une nouvelle occasion de rencontres entre une quarantaine de festivaliers venus de tout le Pacifique, réalisateurs, producteurs et distributeurs, mais également avec le public, qui pourra découvrir pas moins de 50 films, en ou hors compétition, mais aussi dans le cadre des événements off et de la nuit du court-métrage.
Dès le samedi 31 janvier, les festivités vont démarrer avec une nouveauté, une carte blanche au Doc Edge, un festival de films documentaires du monde entier qui a lieu depuis 10 ans à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Quatre films seront présentés gratuitement au grand théâtre de la Maison de la culture dans le cadre de cet événement. “Ce sera une ouverture sur le monde”, commente Marie Kops, la coordinatrice du Fifo.
Dans la soirée du samedi 31 janvier, la très attendue nuit du court-métrage proposera 16 films au public.
Le lundi 2 février, une soirée spéciale Jan Kounen, le président du jury, se déroulera au cinéma Concorde avec la projection de deux films (D’autres mondes et L’histoire de Panshin Beka) suivie d’un débat avec le réalisateur.

“Le Fifo traite de tous les sujets, sans tabu, avec une grande liberté d’expression, c’est important de le dire aujourd’hui”

Le festival sera inauguré officiellement mardi 3 février. Le public pourra s’engouffrer dans les différentes salles de la Maison de la culture pour découvrir le cru 2015. Quinze films en provenance d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de Nouvelle-Calédonie, de Polynésie française, de Papouasie Nouvelle-Guinée ou encore du Timor seront en compétition pour le Grand Prix Fifo-France Télévisions et trois prix spéciaux du jury. L’ensemble des documentaires sera en lice pour le Prix du public. Les révélations d’une Black Panther aborigène à New York, l’histoire secrète de l’île de Pâques, l’homosexualité dans le monde du surf, les sirènes du Timor oriental ou le tatouage polynésien, voilà quelques-unes des découvertes que réserve ce festival.
“Le Fifo traite de tous les sujets, sans tabu, avec une grande liberté d’expression, c’est important de le dire aujourd’hui”, souligne Michèle de Chazeaux, membre du comité de sélection. “Le festival a pris sa vitesse de croisière avec des escales incontournables comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, mais nous irons aussi cette année au Timor occidental et aux îles Salomon (…) Les femmes océaniennes seront également à l’honneur au travers de portraits forts, de parcours singuliers.”
Par ailleurs, 18 autres films seront projetés hors compétition.
En marge des projections, le festival tente d’innover avec de nouvelles animations à destination du public ou des professionnels. Ainsi, des rencontres dédiées aux dessous des documentaires, baptisées Inside the doc, ont été mises en place. Mené par des passionnés, des entretiens avec des réalisateurs, des producteurs ou héros des documentaires permettront au public de découvrir les coulisses de ces réalisations, depuis le choix du sujet jusqu’à l’aboutissement du projet. Cette façon intimiste de plonger au cœur des films projetés fera l’objet de plusieurs rendez-vous chaque jour.

Nouveaux ateliers et fun zone

Les traditionnels ateliers, de plus en plus prisés, d’écriture de scénario, de prise de vue, de tournage GoPro et de stop motion, vont élargir leur champ avec de la retouche d’images et du montage sur iPad. Pour la première fois, des ateliers seront ouverts aux lycéens des sections audiovisuelles qui pourront ainsi se familiariser avec les techniques, les logiciels et les principes de l’écriture et de la réalisation.
Les partenaires comptent également faire partie des temps forts de ce festival avec un stand Si le Fifo m’était conté, mis en place par l’OPT, qui proposera une sélection de 13 films coups de cœur. Polynésie 1ère proposera une fun zone pour s’essayer à la présentation devant la caméra.
À destination des professionnels, le Fifo inaugure, en partenariat avec le service des archives, un marché du documentaire, composé d’un fonds de plus de 400 films dédiés à l’Océanie, “afin de fédérer toutes les énergies nécessaires au développement de l’industrie audiovisuelle dans le Pacifique sud.”
Un pitch dating sera proposé par l’Association tahitienne des professionnels de l’audiovisuel (ATPA) qui offrira l’opportunité aux porteurs de projets de s’attabler 10 minutes avec des distributeurs, diffuseurs et producteurs pour vendre leur idée.
Enfin, le Soutien à la création audiovisuelle et numérique (Scan), nouveau dispositif d’aide polynésien, sera présenté aux professionnels sur le stand de la Direction générale de l’économie numérique.

S.G.

Consulter ici le livret du Fifo avec les films, les projections et les ateliers ouverts au public:
 

Pratique

• Tarifs des projections du mardi 3 au dimanche 8 février : 1 000 Fcfp la journée, 2 500 Fcfp le pass 3 jours en semaine, 500 Fcfp pour les étudiants et groupe de plus de 10 personnes et gratuit sur réservation pour les scolaires (activites@maisondelaculture.pf ou au 40.54.45.46)

• Billets en vente au bureau du Fifo à partir d’aujourd’hui. Tout le off gratuit en entrée libre ou sur carton d’invitation à retirer à la Maison de la culture.

• Ateliers gratuits sur inscription par mail : assistantdg@fifotahiti.org

• Renseignements : 87.70.70.16.

• Retrouvez le programme complet du festival et le détail des films (off, compétition et hors compétition) sur Facebook : FIFO Tahiti / www.fifotahiti.org

Membres du jury

– Président du jury : Jan Kounen, réalisateur (Dobermann, 99 francs, Blueberry, l’expérience secrète), producteur, écrivain français
– Kingston Anderson, directeur de la Guilde des réalisateurs australiens
– Jacques Navarro Rovira, réalisateur et producteur de Polynésie française
– Dan Shanan, directeur du Documentary Edge Festival en Nouvelle-Zélande
– Thomas Teriiteporouarai, journaliste à Polynésie 1ère
– Emmanuel Tjibaou, directeur de l’Agence de développement de la culture kanak au Centre culturel Tjibaou en Nouvelle-Calédonie
– Herman Van Eyken, directeur de la Griffith Film School en Australie

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete