Découverte d’amiante dans deux écoles

samedi 14 mars 2015

C’est dans le cadre de projet de travaux de rénovation et de mise aux normes du réseau électrique dans deux écoles de la commune que l’amiante a été découvert. La mairie s’était conformée à l’obligation faite aux établissements recevant du public de procéder à un diagnostic amiante avant les travaux. Les prélèvements ont été faits, en fin d’année dernière, par une entreprise habilitée et les échantillons expédiés dans un laboratoire en métropole.
Malheureusement, les résultats, reçus récemment, confirment la présence de matériaux contenant de l’amiante. Pas étonnant quand on sait que les deux écoles concernées — l’école Hitimahana élémentaire et l’école Fareroi maternelle — ont plus de 30 ans.
La Polynésie a importé des produits contenant de l’amiante jusqu’à la fin 2008 – alors que leur utilisation avait été interdite en métropole dix ans plus tôt (1997) après avoir mis en lumière sa dangerosité.
 
Éviter la dégradation
 
Autant dire que les bâtiments et les maisons construites avant cette date ont de fortes chances de contenir des matériaux amiantés, que l’on retrouve sous forme de tôles, parois et conduites en fibrociment, de dalles gerflex, de colles de carrelage et autres peintures…
Après cette mauvaise nouvelle, la mairie de Mahina, en collaboration avec l’inspection pédagogique de la circonscription, a réuni d’abord les directeurs d’écoles, et, mercredi dernier, les instituteurs, pour faire un point de la situation.
Un expert a informé le corps enseignant sur les risques et sur les méthodes de mise en protection des locaux. Il a notamment été expliqué que, pour les salles de classe équipées de dalles gerflex cassées ou fendues, il était possible d’encapsuler le sol pour éviter la dégradation des matériaux.
Car tant que la fibre d’amiante reste solidaire du matériau, elle n’est pas dangereuse. Il faut éviter l’usure et la production de poussière d’un matériau abîmé, qui peut alors libérer des fibres.
Comme le retrait des matériaux est financièrement inenvisageable, il est préconisé la pose d’un linoleum ou une dalle sur les sols touchés (quelques salles de classe dans les deux écoles, et notamment la salle de repos à l’école maternelle de Fareroi).
Les poteaux en fibrociment de la cantine de Hitimahana élémentaire seront coffrés pour éviter toute dégradation.
Enfin, les panneaux en fibro de séparation des toilettes à Fareroi maternelle devront être remplacés. Faute de temps, les travaux seront réalisés durant la période des grandes vacances.
En attendant, des calfeutrages provisoires ont déjà été posés pour éviter de dégrader davantage ces matériaux amiantés. Une fiche d’information pourrait être transmise aux parents d’élèves.
Et le maire a promis la réalisation de diagnostics dans toutes les autres écoles afin d’identifier les zones à risques, et afin de les protéger.
 
 
J.-L. M.
 
Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche du 14 mars ou au feuilletage numérique.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete