Découverte en Australie d’un impact d’astéroïde de taille sans précédent

lundi 23 mars 2015

Des scientifiques pensent avoir découvert dans le centre de l’Australie les traces d’un cratère de 400 km de diamètre, le plus grand jamais observé, formé par l’impact d’une énorme météorite il y a plusieurs centaines de millions d’années.
Selon ces chercheurs, la découverte d’un impact ancien aussi violent pourrait conduire à de nouvelles théories sur l’histoire de la Terre. Ce cratère a disparu de la surface depuis longtemps. Il est enterré dans les profondeurs de la croûte terrestre et a laissé deux « cicatrices » découvertes par ces géophysiciens australiens. Leurs travaux ont été publiés lundi dans la revue européenne Tectonophysics. Ils expliquent que l’astéroïde s’est brisé en deux morceaux peu avant de frapper le sol. « Les deux astéroïdes devaient avoir chacun un diamètre de plus de dix kilomètres et leur impact a dû provoquer l’extinction de nombreuses espèces sur la planète à cette époque-là », a relevé Andrew Glikson, du département d’Archéologie et d’Anthropologie de l’Université Nationale australienne (ANU), le principal auteur.
La zone d’impact a été trouvée alors que ces scientifiques effectuaient des forages à plus de deux kilomètres de profondeur dans le cadre d’une recherche géo-thermale dans une région limitrophe du sud de l’Australie, du Queensland et des Territoires du Nord. Les carottes contenaient des traces de roche vitrifiée par les températures et la pression extrêmes provoquées par cet énorme impact.
Le modèle magnétique des profondeurs de la croûte terrestre dans le périmètre d’impact montre deux énormes dômes formés après l’impact, riches en fer et en magnésium, ce qui correspond à la composition du manteau terrestre. Il s’agit de la partie située entre le noyau et la croûte de la Terre, qui a une épaisseur d’environ 30 km à cet endroit. « De vastes zones d’impact comme celle-ci pourraient avoir joué un rôle beaucoup plus important dans l’évolution de la Terre que nous le pensions », note Andrew Glikson.
La datation exacte de cet événement reste incertain, selon ces scientifiques. Ils précisent que les roches autour du cratère datent de 300 à 600 millions d’années. Mais, il n’y a aucune indication géologique de cet impact, contrairement à ce qui est observé par exemple pour l’astéroïde ayant frappé la région du Golfe du Mexique il y a 66 millions d’années.
Ce dernier impact a apparemment entraîné l’extinction des dinosaures et de nombreuses autres espèces animales. En frappant le sol, cet astéroïde de plus de dix kilomètres de diamètre a envoyé un énorme nuage de cendre et de poussière dans l’atmosphère, retrouvées comme couche sédimentaire dans les roches autour du globe, expliquent les auteurs.
Rien de cela n’a été trouvé dans les sédiments datant de 300 millions d’années, qui correspondrait au double impact d’astéroïdes géants en Australie, observe Andrew Glikson. « C’est un mystère car nous ne pouvons pas trouver une extinction animale qui corresponde à cette double collision. Cela laisse à penser que l’impact pourrait être plus ancien », conclut-il.
 
AFP

lebororo 2015-03-23 14:30:00
Une grosse masse solide tombante doit faire bouger la Terre aussi en position.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete