Défusion Tautira – Le comité 808 passe à la vitesse supérieure

    vendredi 3 juin 2016

     La seconde collecte de signatures en faveur de la sortie de Tautira de la commune de Taiarapu-Est a été validée fin mai.  En moins d’un mois, plus de mille paraphes ont été récoltés.  La prochaine étape dans cette défusion est une enquête publique.

    Le 16 janvier, après une année de latence légale, le comité 808, militant en faveur de la sortie de Tautira de la commune de Taiarapu-Est, avait donné le coup d’envoi d’une seconde collecte de signatures.
    En moins d’un mois, les membres du comité auraient remporté l’adhésion de 1 052 signataires, contre 850 lors du premier dépôt. Remise au haut-commissariat pour vérification le 9 février, cette pétition de confirmation réunissait bien un nombre de signatures supérieur au tiers des électeurs, soit plus de 667. Elle a été officiellement validée le 24 mai.

    “On a fait en sorte de faire les choses dans les règles, en fournissant à chaque fois la copie de la pièce d’identité correspondant au signataire”, précise Arnold Toheira, porte-parole du comité.
    En voiture, à pied et même en bateau, pour ne pas oublier les habitants du Fenua ’aihere, les membres du comité avaient sillonné la commune associée avec peu de moyens, mais beaucoup de motivation.
    “On a été à l’écoute et l’on a toujours été bien reçu”, rappelle l’un d’entre eux.

    Une enquête publique se prépare

    Comme à Hitia’a o te Ra, la prochaine étape du projet de défusion, initié au lendemain des élections municipales de 2014, prendra la forme d’une enquête publique.
    “La seule différence, c’est qu’elle concernera uniquement Tautira”, souligne Arnold Toheira, précisant qu’un cahier de doléances sera également mis à la disposition de la population.

    La nomination d’un commissaire enquêteur est actuellement en cours ; la date du lancement de l’enquête publique et sa durée devraient donc être communiquées prochainement.
    “On est satisfait parce que les signatures ont pu être validées avant le départ du haut-commissaire. C’était important pour nous de ne pas avoir à attendre que le nouveau haut-commissaire prenne pleinement connaissance du dossier. Sinon, ça aurait été encore plus long”, explique Arnold Toheira.

    Deux ans après les premières démarches engagées par le comité 808, la procédure d’instruction de la demande de défusion est finalement sur le point d’être engagée.

    A.-C.B.

    ET après ?
    En marge de l’enquête publique, une commission sera élue au sein de la commune associée, sur la base d’un scrutin plurinominal majoritaire. Elle aura pour fonction de rendre un avis sur les conclusions du commissaire enquêteur.
    Ce sera ensuite au tour du conseil municipal de Taiarapu-Est, du conseil des ministres et de l’assemblée de la Polynésie française d’être consultés, tandis que la décision finale reviendra au haut-commissaire ou à la ministre des Outre-mer, selon la teneur des avis rendus.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete