Habillage fond de site

Demandez votre “numéro de sécurité sociale”

mercredi 27 juin 2018

NIR ISPF

Pour toute demande, physique postale ou électronique, il vous suffit de remplir ce formulaire, pour obtenir votre NIR. (© Christophe Cozette)


Enfin, les Polynésiens auront moins de souci administratif dans l’Hexagone. Il est désormais possible d’avoir son numéro d’inscription au répertoire (NIR) grâce à l’ISPF. Les futurs étudiants dans l’Hexagone, les évasanés et les retraités sont vivement invités à se le procurer.

Hier matin, dans ses locaux en centre-ville, l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF) a présenté – enfin – le numéro d’inscription au répertoire national d’identification des personnes physiques (NIR), plus connu sous le nom de “numéro de sécurité sociale” (Numéro Sécu) ou “numéro Insee”.

Une “révolution”, attendue depuis 12 ans, qui va faciliter les démarches administratives, notamment pour les étudiants et les seniors. “Par le passé, les individus nés en Polynésie française n’étaient pas identifiés dans le répertoire national, et donc, quand ils se déplaçaient en France métropolitaine et qu’ils avaient besoin d’avoir accès aux organismes de protection sociale, ils devaient effectuer les mêmes démarches que les individus nés à l’étranger, et souvent, il y a avait des difficultés administratives pour récupérer ce numéro, notamment pour les évasan, les étudiants et les retraités polynésiens”, précise le directeur de l’ISPF, Fabien Breuilh.

 

 

320 000 numéros uniques

 

Dès aujourd’hui, les Polynésiens sont donc tous numérotés, soit environ 320 000 personnes, bien plus que la population actuelle de 275 000 âmes, sachant que “la démographie est fluctuante”. “Nos élèves qui partent en métropole continuer leurs études, et sont considérés comme des étrangers. J’espère pouvoir régler ce problème pendant mon mandat”, avait récemment précisé Christelle lehartel, fraîchement nommée ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, en mai.

Le décret qui portait extension à l’outre-mer de l’identification au répertoire national d’identification des personnes physiques donnant droit, à chaque citoyen, à “un numéro individuel”, date de mars 2006 mais ce n’est que 12 ans plus tard, que celui-ci devient actif. “C’est une démarche longue et complexe”, explique le directeur de l’ISPF, en poste depuis 2015 seulement. “Le dernier temps de coordination de 18 mois, a nécessité une très bonne entente entre l’État, le Pays, l’Insee et l’ISPF. Cela peut paraître colossal mais on peut le comparer à la Nouvelle-Calédonie, où ils ne sont toujours pas immatriculés. Les procédures ont été longues à mettre en place mais il y a eu aussi un temps politique”, poursuit Fabien Breuilh.

Mais quel est l’intérêt d’un numéro d’inscription au répertoire ? Numéro d’identification unique composé de 15 chiffres (lire encadré), “le numéro NIR permet de faire la jonction parfaite entre la France métropolitaine et la Polynésie française, et d’identifier, pour tous les organismes de protection sociale, les Polynésiens et tous les individus français”.

Il permet aussi de lier la Caisse de prévoyance sociale à la Sécurité sociale et vice-versa, et donc, fini les tracas administratifs pour tous, particulièrement les étudiants, les évasanés et les retraités.

Les premiers et les derniers sont invités à se procurer au plus vite leur NIR (lire encadré). “Une vraie satisfaction pour nous”, se félicite le directeur de l’ISPF. Il devrait en être de même pour les populations concernées, à savoir les étudiants et les seniors, en passant par les malades évacués sanitaires.

 

Christophe Cozette

 

Fabien breuilh NIR

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete